Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

45- 1997, DPA 155 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant au marché signé avec la société " SPE " pour la restructuration-extension du jardin d'enfants, 78-82, rue du Pré-Saint-Gervais (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1997



1997, DPA 159 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres en vue de la réalisation des travaux de désamiantage à la crèche collective, 8, rue des Couronnes (20e).
M. Alain DESTREM, adjoint président. - Nous passons maintenant aux projets de délibération DPA 155 et DPA 159.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, la crèche collective située 8, rue des Couronnes dans le 20e arrondissement et le jardin d'enfants situé 78-82, rue du Pré Saint-Gervais dans le 19e font partie des établissements qui, compte tenu de la présence d'amiante, nécessitent une intervention afin d'écarter tout danger lié à ce matériau.
Quand ces locaux ont-ils été construits ? Combien d'enfants ont fréquenté ces établissements avant que les pouvoirs publics ne se soucient des problèmes graves engendrés par l'amiante ? Depuis combien de temps ? Y a-t-il eu un suivi médical des enfants et du personnel concernés ?
Comme pour le plomb dont on connaît les conséquences sur la santé avec le développement du saturnisme, la présence de l'amiante dans de nombreuses constructions présente un danger de santé publique, notamment pour les jeunes enfants. Au-delà des mesures d'urgence de désamiantage, il importe d'engager les études nécessaires en toute transparence pour mieux combattre ce nouveau fléau.
M. Alain DESTREM, adjoint président. - Merci. La parle est à Mme HERMANGE pour répondre à Mme SCHNEITER.
Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint. - Merci, M. le Maire.
Le marché de travaux confié en juillet 1996 à l'entreprise S.P.E., en vue de la modernisation et de l'extension du jardin d'enfants situé 78-82, rue du Pré-Saint-Gervais, comprenait une intervention de désamiantage consistant à retirer les flocages présents sur les plafonds et les murs des locaux du jardin d'enfants situé en rez-de-chaussée haut de l'ensemble immobilier appartenant à l'O.P.A.C.
Des recherches complémentaires ont été effectuées dans les locaux situés au niveau bas d'un autre corps de bâtiment dans lequel était prévue l'extension du jardin d'enfants dès que ces locaux ont été mis à disposition par l'O.P.A.C. Les analyses effectuées par le LEPI ont révélé la présence d'amiante dans des dalles de sol et les calorifuges.
Le désamaintage a par conséquent été réalisé préalablement aux travaux qui se sont déroulés en 2 phases successives, extension dans les nouveaux locaux mis à disposition, puis modernisation de la partie ancienne du jardin d'enfants.
Pendant la durée des travaux de modernisation de ces locaux, les enfants ont donc été accueillis dans l'extension nouvellement créée.
Les analyses d'air ayant fait apparaître un niveau de pollution par l'amiante très largement inférieur aux seuils fixés par la réglementation, il n'a pas été mise en place de dispositif médical spécifique.
Les enfants bénéficient toutefois du suivi médical normal assuré par le médecin du jardin d'enfants.
Pour ce qui concerne les travaux de désamiantage, la crèche collective 8, rue des Couronnes est située en rez-de-chaussée d'un ensemble de logements.
Cet établissement construit en 1975 s'avère mal adapté aux modes de fonctionnement actuels et nécessite d'importants travaux de restructuration.
Préalablement au lancement de cette opération, des prélèvements ont été effectués en mai 1996 et les analyses réalisées par le laboratoire d'études des particules inhalées ont révélé la présence d'amiante dans les flocages de certains locaux. Bien que le taux d'empoussièrement soit inférieur au seuil fixé par les décrets du 20 février 1996, il a été décidé de procéder à la dépose des matériaux incriminés, qui sera réalisée en janvier 1998. La crèche collective fermée à l'été 1997, sera réouverte à la fin de l'année 1998 après réaménagement des locaux.
Les enfants ont été accueillis pour la durée des travaux dans les crèches voisines de la rue Piat et de la rue de la Mare.
Les analyses d'air ayant fait apparaître un niveau de pollution par les fibres d'amiante très largement inférieur aux seuils fixés par la réglementation, il n'a pas été nécessaire de mettre en place un dispositif spécifique.
Les enfants bénéficient toutefois du suivi médical normal assuré par le médecin de la crèche.
M. Alain DESTREM, adjoint président. - Merci Madame HERMANGE.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 155.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1997, DPA 155).
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 159.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1997, DPA 159).