Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

79- QOC 97-374 Question de MM. Michel TUROMAN, Michel VION, Mme Martine DURLACH et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris relative au lycée Diderot (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1997



Libellé de la question :
" Le lycée Diderot (19e) n'est doté d'aucun équipement sportif. Or, il existe à ses portes un terrain, propriété de l'Assistance publique, qui est inutilisé. Un équipement sportif pourrait y trouver place. Il serait susceptible également de répondre aux besoins de la population du quartier.
Depuis maintenant plusieurs années, la demande en est formulée tant par les enseignants que par les parents, les élèves, les associations et les riverains. Le Conseil d'administration du lycée a adopté à l'unanimité un voeu en ce sens. Le 4 octobre, une fête a eu lieu sur le terrain concerné pour qu'y soit construit cet équipement sportif. Elle a rassemblé plusieurs centaines de personnes.
L'Assemblée régionale, qui a la charge des lycées, a été saisie. Elle a fait savoir qu'il revenait au Département de Paris de traiter ce dossier. Paris, pour sa part, rejette la responsabilité sur l'Assemblée régionale. Les habitants du quartier concerné sont, quant à eux, les seuls à faire les frais de ce jeu inacceptable.
En conséquence, MM. Michel TUROMAN, Michel VION, Mme Martine DURLACH et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris qu'une concertation soit au plus vite organisée entre la Ville, la Région et l'Assistance publique afin qu'une décision puisse être prise, répondant à la légitime demande des enseignants, des élèves du lycée Diderot et de la population vivant aux alentours de cet établissement. "
Réponse (Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint) :
" Comme l'indiquent les auteurs de la question orale, le terrain visé fait partie du domaine privé de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.
D'une superficie de 9.250 mètres carrés environ, il correspond à une partie de l'emprise de l'ancien hôpital Hérold et a été cédé par la Ville de Paris à l'A.P.-H.P. le 4 septembre 1992. L'autre partie de l'assiette de l'ancien hôpital a été cédée à la Région en vue de la reconstruction du lycée Diderot.
Le terrain appartenant à l'A.P.-H.P. fait l'objet de deux projets : le premier concerne un programme de logements sociaux de type P.L.A. destinés au personnel hospitalier, le second une Maison d'accueil pour personnes âgées dépendantes, qui sera réalisée par le Centre d'action sociale. Les études préalables à ces projets sont en cours sous l'égide de l'A.P.-H.P. Leur mise en oeuvre ne pourra en tout état de cause intervenir qu'après modification des documents réglementaires du P.O.S. afin de relocaliser l'Espace Vert Intérieur à Protéger et permettre la préservation des arbres de haute tige existant sur ce site.
Dans l'attente de la réalisation des projets précités, le terrain a été mis à la disposition de la D.A.S.S. qui y a aménagé un centre d'accueil d'urgence pour les démunis dans le cadre du plan ATLAS.
L'A.P.-H.P. interrogée a précisé que la création d'un équipement sportif destiné au lycée ne peut être envisagée que dans la mesure où elle ne compromettrait pas les opérations d'ores et déjà prévues. La Région ayant la charge des lycées (conformément aux lois des 2 mars 1982, 7 janvier et 22 juillet 1983), l'A.P.-H.P. estime qu'il lui appartient de préciser ses besoins et le mode de financement de l'acquisition du terrain ou du volume nécessaire au lycée Diderot. "
III - Questions du groupe du Mouvement des citoyens.