Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

85- QOC 97-355 Question de M. Philippe LAFAY à M. le Préfet de police relative au climat d'insécurité généré par la clientèle de " La Main jaune ", place de la Porte-de-Champerret (17e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1997



Libellé de la question :
" M. Philippe LAFAY avait attiré, à plusieurs reprises, l'attention de M. le Préfet de police sur le climat d'insécurité généré par la clientèle fréquentant l'établissement de la " Main jaune " situé place de la Porte de Champerret (17e).
Après plusieurs années d'accalmie, des désordres ont encore récemment réapparus.
En effet, en fin de semaine, un certain nombre d'individus, manifestement en état d'ébriété, sortent de l'établissement à l'aube et provoquant des bagarres et de nombreuses dégradations sur les murs des immeubles situés à proximité.
M. Philippe LAFAY souhaiterait savoir si M. le Préfet de police envisage de prendre des mesures de surveillance et de limitation de l'autorisation d'heures de nuit qui seraient de nature à un retour au calme dans ce quartier. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" A la suite d'une fermeture administrative de trois mois par arrêté du 20 janvier 1989 en raison de troubles graves provoqués aux abords de la discothèque et dans le métro par la clientèle, l'exploitant de " La Main Jaune " a renoncé à l'activité de discothèque pour ne conserver que le patinage en musique et la location occasionnelle de salles pour des réunions privées.
Ces mesures, assorties d'un filtrage sévère des clients, avaient permis d'endiguer les problèmes à l'intérieur des locaux sans toutefois éviter que les jeunes refoulés à l'entrée continuent de provoquer des troubles sur la voie publique.
Des soirées dansantes portugaises sont organisées régulièrement tous les vendredis, samedis et veilles de fêtes de 22h à 6h. Ce dernier type d'activité attire une clientèle nombreuse occasionnant des gênes importantes à la circulation et au stationnement, ainsi que des nuisances sonores.
Depuis le début de l'année 1997, les effectifs de police sont intervenus sur les lieux à plusieurs reprises, pour différents motifs.
Des opérations ponctuelles sur le secteur de la Porte de Champerret sont organisées sur le créneau horaire 2 h 00 - 5 h 00 afin d'intensifier la surveillance de ce quartier et de sanctionner les infractions susceptibles d'y être commises.
A titre d'exemple, je citerai l'opération de sécurisation menée le samedi 11 octobre dernier, qui a donné lieu à 16 enlèvements de véhicules, à 58 contrôles d'identité et 3 vérifications d'alcoolémie. Deux individus ont été mis à la disposition de la Police judiciaire.
L'exploitant a été mis en demeure par mes services de mieux maîtriser sa clientèle de fin de semaine.
Il a été informé que s'il ne prenait pas les dispositions nécessaires pour remédier aux nuisances générées par celle-ci, des sanctions seraient prises, pouvant aller jusqu'à une mesure de fermeture de son établissement. "