Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

66- QOC 97-380 Question de M. Serge BLISKO et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris concernant la fermeture des services de pédiatrie et d'urgence de la Pitié-Salpétrière (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1997



Libellé de la question :
" M. Serge BLISKO et les membres du groupe socialiste et apparentés apprennent que le service de pédiatrie de la Pitié-Salpêtrière devrait être fermé en 1999 et le service d'urgence supprimé dès cette année et sont stupéfaits de cette décision unilatérale qui met en cause un service de pédiatrie général et spécialisé.
M. le Maire de Paris peut-il exposer la nouvelle organisation des urgences pédiatriques hospitalières à Paris ? "
Réponse (Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint) :
" Depuis 1993, la question du devenir du service de pédiatrie du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière est posée. Le 22 avril 1997, il a été expressément demandé à ce groupe hospitalier, lors de la conférence d'hôpital qui lui était dédiée, d'engager un processus de fermeture du service de pédiatrie, effective pour l'année 1999.
En effet, il est admis que la prise en charge des enfants nécessite un environnement spécialisé que les hôpitaux pédiatriques offrent dans les meilleures conditions ; or, l'activité du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière est totalement centrée sur les pathologies d'adultes.
Actuellement, l'activité du service de pédiatrie du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière est réduite de fait, en raison de la fermeture des urgences pédiatriques, décidée en 1993. Depuis cette date, le S.A.M.U., les pompiers et les médecins généralistes ont été invités à ne plus adresser de patients à ce groupe hospitalier. Néanmoins, il persiste, à ce jour, sur le site, une activité de consultation, avec ou sans rendez-vous.
Depuis cette fermeture des urgences, le report d'activité s'est réalisé sur les hôpitaux pédiatriques situés aux alentours : Saint-Vincent-de-Paul, Trousseau, Necker-Enfants malades et Bicêtre. Aucune difficulté locale sur ces sites d'accueil n'a été signalée depuis la fermeture des urgences pédiatriques du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, ni par les médecins, ni par les administrations.
A la fermeture du service de pédiatrie de la Pitié-Salpêtrière en 1999, l'activité de néonatologie du service sera transférée au sein de la maternité, sans diminution de son activité. "