Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

48 - 1999, ASES 108 - Subvention à l'association "Les restaurants du coeur - Les relais du coeur de l'Ile-de-France" (10e). - Montant : 320.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 1999


M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération ASES 108 concernant une subvention à l'association "Les restaurants du coeur - Les relais du coeur de l'Ile-de-France".
La parole est à Mme TAFFIN.
Mme Benoîte TAFFIN, maire du 2e arrondissement. - Merci.
L'association "les Restaurants du Coeur" bénéficie d'un privilège unique en France, à savoir la possibilité de recevoir des dons qui sont à 100 % déductibles des revenus des donateurs. Il me semble que cette disposition devrait largement suffire à assurer des ressources nécessaires à cette entreprise.
Ne participant pas à l'idolâtrie qui entoure aujourd'hui cette association et son inventeur, l'humoriste Coluche, je n'ai aucune gêne à voter contre cette subvention à une association d'autre part déjà super-subventionnée !
Merci.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci. La parole est à M. BÉNESSIANO.
M. Hervé BÉNESSIANO, adjoint, au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
L'association régionale d'Ile-de-France des "Restaurants du Coeur" bénéficie d'une aide financière de l'association nationale de 10.161.000 F pour équilibrer son budget prévisionnel 1998-1999, ainsi que de 1.600.000 F de dons de particuliers.
Ainsi sur un budget total de 16.111.000 F, 73 % proviennent de dons, mais aussi des ressources de l'association nationale.
L'association sollicite de la collectivité parisienne le renouvellement de la subvention que lui accorde chaque année celle-ci pour sa campagne d'hiver menée au profit des Parisiens les plus démunis.
Le montant de la subvention est faible par rapport à la totalité de ce budget qui comprend bien entendu des subventions d'autres collectivités locales d'Ile-de-France.
Par ailleurs, la générosité des particuliers en faveur de cette association répond à une demande vitale des personnes démunies de Paris, de prise en charge de façon rigoureuse et efficace par l'association depuis plusieurs années.
Cette générosité ne dispense pas la Mairie de Paris de participer à cet élan de solidarité et de témoigner ainsi de son soutien aux plus défavorisés.
C'est la raison pour laquelle je demande que ce projet de délibération soit voté par le Conseil.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur BÉNESSIANO.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 108.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, ASES 108)