Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DAC 183 - Subvention à l'association M.A.P. Musiques Actuelles à Paris (20e) au titre de ses activités en 2010. Montant : 20.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous abordons la 9e Commission en commençant par le projet de délibération DAC 183 relatif à l'attribution d'une subvention de 20.000 euros à l'association "M.A.P., Musiques Actuelles à Paris" (20e) au titre de ses activités en 2010.

Mme GOLDGRAB va interroger M. GIRARD.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Comme vous le savez, le monde de la musique est désemparé et traverse une crise profonde, liée notamment à la révolution numérique.

L?association "M.A.P." ?uvre depuis 2006 dans le but de fédérer, mutualiser et mettre en réseau des structures musicales parisiennes afin qu?elles s?échangent à la fois des moyens, des compétences, des connaissances et des expériences.

D'ailleurs, le week-end dernier, le "M.A.P." était partenaire du "MaMA Event", festival de musique et rencontres professionnelles ayant pour objet une réflexion approfondie sur les musiques actuelles, au sens économique et artistique du terme.

Le "M.A.P." est justement l?une des structures qui animent des réseaux et fédèrent les entreprises musicales. Elle regroupe une trentaine d'entreprises, associatives ou commerciales, qui adhèrent actuellement à ce réseau. Elles ont été identifiées comme des lieux de pratique artistique et sont d'actives partenaires de la création et de la promotion musicale dans la Capitale.

Citons entre autres Les Trois Baudets, le centre Fleury Goutte d?Or - Barbara, l'association "M.I.L.A." et d'autres partenaires.

Le "M.A.P.", et c'est très intéressant, a mis en place une charte relevant toutes les valeurs que les structures partagent, notamment le sens commun, la transparence, l?utilité et le militantisme. Dans le domaine musical aussi, il y a du militantisme.

A partir de cette charte, le "M.A.P." a entrepris de définir des objectifs communs et notamment l'accompagnement des artistes, le respect du statut des artistes, leur juste rémunération, la formation des personnels et beaucoup d'autres objectifs encore.

Je vais aller rapidement, le "M.A.P." a entrepris une réflexion sur le monde de la nuit, les lieux de diffusion de musiques actuelles la nuit, les fermetures administratives des lieux de diffusion.

Il a entrepris une réflexion et des rencontres thématiques avec les artistes sur le développement de carrière des jeunes artistes et, poursuivant sa démarche de mutualisation des connaissances et des moyens, cette année, le "M.A.P." s'engage à développer son réseau de promotion des activités musicales de ses adhérents puisqu'il a constaté que le principal problème des structures musicales, c'était leur absence de communication.

Il organise, sur le thème de la nuit, cette année, du 17 au 21 novembre 2010, un événement autour des "Nuits Capitales", un événement de valorisation qui se veut l'illustration des débats portés par les Etats Généraux de la nuit qui auront lieu les 12 et 13 novembre.

(Mme Olga TROSTIANSKY, adjoint, remplace M. Christian SAUTTER au fauteuil de la présidence).

Mes chers collègues, mon intervention avait pour but de saluer l'effort de la Ville, qui cette année va doubler la subvention accordée à cette association, qui est vraiment une reconnaissance de son utilité.

Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe, présidente. - Je donne la parole à Christophe GIRARD pour répondre.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci, Madame la Maire.

Devant notre salle du conseil bondée, ou boudée, il faudra choisir l'adjectif, je remercie Maître GOLDGRAB pour son intervention pertinente.

Paris accueille près de 100 concerts de musiques actuelles par jour en moyenne, contre 5 à Lyon, Marseille, ou Lille, pas cumulés, 5 dans chaque ville. Cette profusion du nombre de concerts témoigne du dynamisme du secteur des musiques actuelles de Paris, qui reste le maillon central de la chaîne musicale, que ce soit au niveau de la production, de la diffusion, ou de la distribution.

L'association M.A.P. (musiques actuelles à Paris), ?uvre depuis 2006 dans le sens d'une meilleure mutualisation et mise en réseau des structures musicales parisiennes, afin qu'elles s'échangent des moyens, des compétences, des connaissances et des expériences.

Elle est présidée par l'excellent Renaud BARILLET, qui est par ailleurs gérant de la Bellevilloise. Malgré le contexte budgétaire difficile, nous avons décidé de doubler la subvention au réseau M.A.P., par rapport à 2009, afin d'accompagner la structuration et la mutualisation qu'il permet de renforcer pour le secteur des musiques actuelles à Paris.

Je précise par ailleurs que l'association M.A.P. est pleinement impliquée dans les réunions de l'observatoire des lieux musicaux comme l'a indiqué Maître GOLDGRAB ainsi que dans la préparation des états généraux de la nuit comme l'a indiqué également Maître GOLDGRAB, qui auront lieu les 12 et 13 novembre prochains à l'Hôtel de Ville de Paris.

Je vous remercie.

Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur GIRARD.

Je mets à présent aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 183.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2010, DAC 183).

Je vous remercie.