Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DDEEES 228 - Approbation du principe et des modalités du lancement d'un marché pour l'animation du lieu d'incubation de projets et d'animation des acteurs de filière du livre et de l'édition numérique, 2 rue Saint-Médard (5e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DDEEES 228 concernant l'approbation du principe des modalités du lancement d'un marché pour l'animation du lieu d'incubation de projets et d'animation des acteurs de filière du livre et de l'édition numérique au 2, rue Saint-Médard (5e).

Je donne la parole à M. Romain LÉVY, pour cinq minutes et pas une seconde de plus.

M. Romain LÉVY. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, effectivement par ce projet de délibération il nous est demandé d?approuver les modalités du lancement d?un marché pour l'animation du nouvel incubateur consacré aux acteurs des filières du livre et de l'édition numérique.

Ce lieu est particulièrement important, car l'évolution des technologies de l'information impacte fortement la filière du livre. Les éditeurs et les libraires indépendants bien sûr, mais aussi les diffuseurs, les distributeurs, les auteurs jusqu'au lecteur.

L'objectif est donc de susciter des convergences entre le monde de la librairie et de l'édition, et les acteurs du marché numérique. Pour ce faire, il convient, d'une part d'accompagner les professionnels du livre désireux d?accéder au marché numérique, et d'autre part de soutenir les projets innovants dans un lieu de mutualisation des compétences et des moyens.

Ce Labo du livre sera un nouvel équipement pour Paris, un lieu qui est unique en France et qui comprendra des espaces de réunions, des lieux de travail et de convivialité, mais aussi des outils comme un réseau Internet haut débit, un local d?enregistrement audio ou encore un showroom de l?édition numérique.

Et je ne boude pas mon plaisir, puisqu?il prendra place en plein quartier latin, renforçant le combat que nous menons et qui nous tient à c?ur, chère Lyne COHEN-SOLAL, pour promouvoir et défendre les métiers du livre et leur donner un temps d'avance pour affronter l'avenir.

Vous n?êtes d'ailleurs pas pour rien dans son implantation rue Saint-Médard, à quelques pas de la place Monge dans un lieu racheté par la Ville pour plus de 2 millions d'euros en 2008.

En disant cela, je pense aussi au remarquable travail fourni par la S.E.M.A.-EST, présidée par notre collègue Philippe DUCLOUX pour préserver et réimplanter des librairies dans le 5e et le 6e arrondissement.

Plus globalement, cher Jean-Louis MISSIKA, cette démarche s?inscrit dans l?un des engagements forts de la mandature : favoriser et développer l'innovation et la recherche dans Paris.

Avec ce projet de délibération, nous concrétisons un projet tout aussi ambitieux, que celui que nous avons voté lors d?un précédent Conseil, et qui consistait à regrouper sur un même site deux laboratoires de l'Ecole supérieure de physique et de chimie industrielle de la Ville de Paris. Avec le Labo du livre, nous démontrons aussi à toute la communauté scientifique internationale que la Ville de Paris réalise le Paris de l'innovation.

Et d'ailleurs, au moment où les récentes annonces du Chef de l'Etat consistent pour l'essentiel à délocaliser les écoles d?ingénieurs de Paris vers Saclay, nous pouvons nous féliciter des projets ambitieux portés par le Maire de Paris, dans le c?ur historique de notre Capitale, lieu de savoir et d'échanges. Ce nouvel établissement en est un magnifique exemple.

Il est actuellement en cours d'aménagement, et il nous revient donc maintenant de passer un marché, concernant l'animation de cette structure. Le prestataire aura principalement pour mission : à la fois d'accompagner et de promouvoir des projets innovants, de mettre en place un programme annuel d?animation du lieu, en aménageant notamment un espace "découverte", dédié à la démonstration d?outils innovants mais aussi d'accueillir et enfin accompagner les différents publics, les différents "utilisateurs", allant des "résidents" qui pourront rester jusqu'à vingt-quatre mois pour développer des projets, aux "visiteurs", c'est-à-dire tous ceux qui sont désireux de s'informer sur l'évolution des supports.

Vous comprendrez donc pourquoi, alors que se réunissaient, au début du mois, l'ensemble des professionnels de la filière livre à Francfort, pour ce qui reste l?événement majeur de la profession, et cela même en plaçant le numérique au c?ur de leurs préoccupations, les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés voteront avec enthousiasme ce projet de délibération.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci de cet enthousiasme.

Je donne la parole à un duo qui s'est formé. D'abord à Mme COHEN-SOLAL ou à M. MISSIKA.

Monsieur MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Je serai très bref.

Ce lieu aura effectivement vocation à permettre au monde de l'industrie numérique, du livre numérique, de rencontrer le monde de l'édition, de la librairie et des auteurs. Vous savez que nous vivons une révolution économique numérique d'une ampleur considérable, que cette révolution concerne au premier chef le monde de l'édition et que Paris a la chance d'avoir, à la fois une communauté d'éditeurs indépendants extrêmement active et extrêmement vive et en même temps une série de startup dans le domaine des contenus numériques, qui elles-mêmes sont très actives et très vivantes.

Ce lieu sera le lieu où nous essaierons de faire rencontrer ces deux mondes qui ont tendance un peu à s?ignorer. Il aura une vocation d'incubateur traditionnel et, en même temps, de lieu de rencontres et de débats, un peu sur le modèle de "La cantine" dans le 2e arrondissement.

Je crois que nous allons réussir à créer une véritable dynamique qui permettra à Paris d'être, je l'espère, une capitale du livre numérique.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Madame COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Je ne vais pas ajouter grand-chose à ce que viennent de dire mes deux collègues. Je voulais juste dire qu?il est important pour Paris de rester la capitale de la diffusion culturelle.

Je sais qu?en matière de cinéma, mon collègue Christophe GIRARD, est en train d'impulser le numérique pour le film, donc il nous faut dans la filière livre aussi faire se rencontrer ceux qui sont dans la filière plus ancienne du livre papier et ceux qui sont dans la filière numérique du livre.

Voilà donc un lieu qui va répondre à cet objectif.

Je voulais dire que je m'en félicite. J'espère que ce premier acte du Conseil de Paris va donner lieu à beaucoup d'autres.

Je voulais faire remarquer, puisque je suis la seule représentante du 5e arrondissement dans cet hémicycle, que cette délibération a été votée à l'unanimité du Conseil d?arrondissement du 5e. C?est assez rare pour pouvoir le noter. Permettez-moi de le faire.

Je voulais donc dire bon vent au labo du livre et de l'édition de la rue Saint-Médard.

(Applaudissements sur les bancs de tous les groupes).

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - C'est effectivement un moment très important.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 228.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DDEEES 228).