Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, SGRI 70 - Subvention à l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) pour le projet "1 Parisien 1 Arbre". Montant : 305.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération SGRI 70 relatif à l'attribution d'une subvention de 305.000 euros à l?Association Internationale des Maires Francophones (A.I.M.F.), pour le projet "1 Parisien 1 Arbre".

Je donne la parole à M. Yves CONTASSOT, pour le groupe "Les Verts".

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous le savez, nous nous étions abstenus lors des précédentes délibérations portant sur cette opération "1 Parisien 1 Arbre", car nous avions quelques hésitations, c'est le moins que l'on puisse dire, sur l'efficacité du dispositif. Hélas, il faut bien constater, presque trois ans après son lancement, que la réalité est celle-ci : les Parisiens n'ont pas répondu à l'appel, un peu plus de 4.000 pour la première phase, 4.000 Parisiens seulement pour 52.000 euros, et un peu plus pour les un peu moins de 100.000 euros aujourd'hui.

Il faut le dire, c'est un échec.

C'est un échec qui était, hélas, un peu prévisible, compte tenu des conditions dans lesquelles cette opération a été initiée.

Ce qui nous paraît un peu surprenant, c'est que l'on nous dit dans ce projet de délibération et dans l?avenant qu'il faut redimensionner le projet, sauf que l'on ne trouve nulle trace du redimensionnement. Nous aimerions en savoir un peu plus : qu?estce qu?un redimensionnement, si ce n'est faire financer par la Ville ce que les Parisiens n'ont pas financé.

Cela me paraît une curieuse manière de redimensionner le projet.

On voit bien que l'objectif des 2.000 hectares ne pourra pas être atteint, c'est une évidence. S'agit-il de simplement dire que c'est un rééquilibrage financier ou est-ce un changement de projet, Madagascar ayant déjà été abandonné ? Va-t-on vers une réduction de l'objectif ? Dans ce cas, pourquoi cela ne figure-t-il pas dans les textes ?

En tout état de cause, nous continuerons à nous abstenir sur ce projet de délibération.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour répondre, je donne la parole à M. Pierre SCHAPIRA.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Je reconnais chez Yves CONTASSOT une poursuite dans ses idées : il s'était abstenu. Ce n'était pas pour ces raisons, c'était pour d'autres. C?étaient les essences notamment qui ne correspondaient pas, mais bon !

Alors, dire que ce projet est un échec, je ne le dirais pas ainsi. Pour les populations sur place, cela ne l'est pas. Il est vrai que l'appel aux dons n'a pas été suivi, il faut le reconnaître.

Malgré tout, on a abandonné Madagascar pour des raisons politiques, mais on a été obligé de payer l?O.N.F.I. parce qu'ils avaient fait l?étude. On a réussi à Haïti. C'est très peu, c?est 100 hectares, cela a fonctionné.

Là, on termine au Cameroun ce qui a été fait avec l?O.N.F.I., avec les associations camerounaises forestières et les 3 communes camerounaises. 200 hectares seront tout de même plantés au Cameroun. Quand on parle de redimensionnement, c'est parce que l'on prend en compte le fait que l'appel aux dons n'a pas fonctionné. On termine les 200 hectares au Cameroun et on arrête.

Le financement se fait par redéploiement au sein de la DGRI, ce qui est assez compliqué. Mais encore une fois il faut rappeler que ce que l'on a fait a marché mais que l?on ne peut pas aller plus loin parce que nous n?en avons pas les moyens.

Je le regrette. Les communes forestières le regrettent. Nos partenaires locaux le regrettent, mais voilà !

C'est pour cela que je demande que l'on vote ce texte de délibération, pour que l'on termine de manière correcte ce que l'on a entrepris au Cameroun, tout en sachant qu'à Haïti, le projet est terminé et le séisme n'a eu aucun impact sur ce qui a été planté.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 70.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, SGRI 70).