Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu relatif à la création d'une nouvelle école dans le Sud du 15e déposé par le groupe U.M.P.P.A. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous pouvons maintenant poursuivre les projets de délibération qui relèvent de la 7e Commission.

Nous passons à l'examen des v?ux qui ne se rapportent d'ailleurs à aucun projet de délibération, les v?ux n° 17 et 17 bis, l'un du groupe U.M.P.P.A et l'autre de l'Exécutif.

Je donne la parole à M. MENGUY.

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, le v?u que nous déposons est un v?u que nous avons défendu à plusieurs reprises depuis ces derniers mois parce que nous sommes attachés au sein de ce groupe et de la majorité du 15e arrondissement à ce que les familles et les enfants du 15e soient accueillis dans de bonnes conditions dans les écoles.

En effet, ainsi qu'un certain nombre d'organisations syndicales l'avaient exprimé lors d?un C.D.E.N. en début d?année, il nous apparaît important que, compte tenu du nombre d'ensembles de logements en voie de réalisation dans le 15e et donc de l'accroissement de la population, les services publics concourant au quotidien des habitants du 15e suivent de façon proportionnée et adéquate.

C'est la raison pour laquelle nous demandons et nous réitérons cette demande qu'au-delà des ajustements annuels qui sont faits au niveau des secteurs, la construction d'une école puisse être envisagée dans le Sud de l'arrondissement où des besoins se font cruellement sentir.

Je vous remercie.

(M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Pour répondre à ce v?u, la parole est à Mme BROSSEL, adjointe au Maire.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire, merci, Monsieur MENGUY, pour ce v?u.

Comme j'ai eu l'occasion de vous le dire en 7e Commission, il me semble que, dans la façon dont votre v?u était écrit, il manquait quelques éléments. C'est la raison pour laquelle je vous ai proposé un v?u de l'Exécutif qui pourrait se substituer, si vous en étiez d'accord, à votre v?u.

Il me semblait important de rappeler qu'au-delà des questions que vous posez, il y avait aussi un travail qui avait été entamé par la mairie du 15e arrondissement sur la sectorisation et que c'est évidemment aussi un élément déterminant de la façon dont nous allons pouvoir accueillir ensemble les élèves dans cette partie du 15e.

Cette sectorisation, vous l'avez travaillée, elle se mettra en place au début de l'année scolaire prochaine. Il faut la voir vivre, il faut l?évaluer. J?ai déjà eu l?occasion de vous le dire, je pense que l'on aurait pu aller un peu plus loin que ce que vous avez fait.

Il faut la laisser vivre, il faut regarder ce que cela donne comme effet, il me semblait important de rappeler ces éléments.

De la même façon, c'est une question sur la recherche de locaux que nous avons déjà évoquée avec M. GOUJON. Je me suis permise de rappeler que nous avions déjà parlé de ce travail et que nous avions déjà, les uns et les autres, sans nous être concertés, envisagé les mêmes locaux rue Oscar-Roty.

Malheureusement, ces locaux étaient totalement inadaptés à un usage scolaire. La Ville poursuit ses travaux, il me semblait utile de remettre tous ces éléments dans ce v?u et de pouvoir aboutir au v?u que je vous propose dans lequel, sans trahir votre pensée, vous m'avez sollicitée pour que l'on rajoute au deuxième alinéa : "que tous les moyens soient mis en ?uvre par la Ville dans sa recherche de foncier ou de locaux disponibles et adaptés à un usage scolaire dans le Sud du 15e arrondissement".

Cela va sans dire, c'est effectivement ce dont on parle dans tout l'exposé des motifs et, évidemment, le v?u de l'Exécutif est modifié en ce sens.

Si vous en étiez d'accord, je vous proposerais que l'on substitue le v?u de l'Exécutif au vôtre. Je termine par une toute petite pique, parce que cela me fait plaisir de vous le dire comme cela, autant je pense que nous sommes, en effet, tout à fait d'accord, et la Mairie du 15e et la Mairie de Paris, pour dire qu'il faudra avancer vers cet objectif, autant j'ai peur que nous ne soyons, les uns et les autres, pris dans un engrenage un peu paradoxal, parce qu'à l'évidence, si la Ville trouve des locaux et ouvre une nouvelle école pour accueillir les nouveaux habitants et les petits habitants du 15e, il faudra, je crois, que nous nous battions ensemble pour qu'il y ait des postes d'enseignants dans cette école et, comme vous le savez, la tendance aujourd'hui est plutôt à continuer à supprimer 16.000 postes dans l?éducation.

J'ose espérer que si nous arrivons ensemble à cet objectif que nous partageons, nous arriverons ensemble à défendre toutes les écoles parisiennes, mais c'était juste une petite pique pour vous faire sourire, Monsieur MENGUY.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Monsieur MENGUY, souhaitez-vous répondre, notamment répondre à l'appel au retrait de votre v?u ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Oui.

Quatre éléments?

D'abord, je voudrais saluer l?excellent travail qui est fait dans le 15e par des adjoints compétents, Jacqueline MALHERBE, Agnès de FRESSENEL et Catherine BRUNO pour la caisse des écoles qui déploient leurs efforts pour que la question scolaire soit bien défendue.

Deuxième point, je me réjouis qu'enfin, alors que nous avons essuyé quand même quantité de refus et de réponses négatives, parfois, en tout cas, en conseil d'arrondissement, pas très élégantes, que la Mairie de Paris acte enfin dans le v?u que vous nous proposez qu'il y a une véritable saturation dans le Sud de l'arrondissement et qu'il y a effectivement des besoins complémentaires.

Dans le v?u qui nous est présenté, vous parlez de la rue Oscar-Roty, mais d'autres propositions ont été faites en relation avec Philippe GOUJON, le maire d'arrondissement, et Jean-François LAMOUR, le député de la circonscription, et je pense, par exemple, au lycée du bâtiment ou à d?autres endroits dans cette zone.

Enfin, je prends acte de la modification que vous nous proposez concernant le Sud du 15e et, pour le reste, avançons davantage sur cette question, chacun prendra ses responsabilités. Nous pensons qu'il est urgent et important de lancer cette réflexion pour une nouvelle école et les suites seront, évidemment, certes difficiles, mais en tout cas il faut se battre et à l'impossible nul n'est tenu.

En tout état de cause, Monsieur le Maire, je crois qu'il est important que nous maintenions notre v?u, mais nous voterons également le v?u 17bis de l'Exécutif.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Donc vous maintenez votre v?u.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est repoussé.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u amendé tel que l?a indiqué Mme BROSSEL.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2010, V. 249).