Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu relatif à l'ajout de la mention "défenseur de Louis XVI" sur les plaques du boulevard Malesherbes déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous allons maintenant examiner, toujours en 9e Commission, le v?u référencé n° 33 dans le fascicule, déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relatif à l'ajout de la mention "défenseur de Louis XVI" sur les plaques du boulevard Malesherbes.

Je donne la parole à Mme Isabelle GACHET, pour une minute.

Mme Isabelle GACHET. - Merci, Monsieur le Maire.

En effet, je remplace mon collègue Patrick KLUGMAN qui tenait particulièrement à ce v?u, pour demander que Malesherbes qui a accepté, malgré les dangers que cela représentait pour lui, de défendre Louis XVI, puisse avoir la mention "défenseur de Louis XVI" rajoutée sur ses plaques.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour répondre, je donne la parole à M. Pierre SCHAPIRA en lieu et place de Mme VIEU-CHARIER.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je vais lire : "Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes était un homme politique français aux multiples facettes".

S'il est exact qu'il fut le défenseur de Louis XVI, ce n'est pas son seul mérite. Il fut également directeur de la librairie sous Louis XV, président de la Cour des aides en 1750, Ministre d'État sous Louis XVI et également membre de l'Académie des sciences en 1750, de l'Académie des inscriptions en 1759 et de l'Académie française en 1775, ainsi qu'un fervent adepte de l'étude des sciences naturelles.

Ces qualités sont probablement à l'origine du choix de donner son nom à un boulevard parisien. Il n'est pas opportun de rajouter le fait qu?il fut défenseur de Louis XVI. Par ailleurs, le risque serait grand, à partir de cet acte, que nous soyons en permanence sollicités pour ajouter telle ou telle mention sur les plaques de nos rues portant le nom des personnages célèbres.

Pour ces raisons, Catherine VIEU-CHARIER n'est pas favorable à ce v?u et demande le retrait du v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Madame GACHET, retirez-vous votre v?u ou le maintenez-vous ?

Mme Isabelle GACHET. - Je pense que l'on va retirer notre v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Le v?u étant retiré, nous ne le mettrons pas au vote.