Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DLH 195 - Location par bail emphytéotique au profit de Paris Habitat OPH d'une partie de la propriété communale situé 63, boulevard de Charonne (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DLH 195 relatif à la location par bail emphytéotique au profit de "Paris Habitat O.P.H." d'une partie de la propriété communale située 63, boulevard de Charonne, dans le 11e.

La parole est à M. François VAUGLIN.

M. François VAUGLIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, je me devais d'intervenir sur ce projet de délibération qui porte sur l?une des plus grosses opérations d?urbanisme dans le 11e arrondissement et qui va permettre de créer 100 logements sociaux. Le 11e en a bien besoin et c'est heureux que nous puissions profiter de cette reprise d'une emprise qui, historiquement, était concédée à E.R.D.F., désormais reprise par la Ville, pour pouvoir construire ces logements sociaux.

Au-delà de ce programme très attendu, c?est un ensemble tourné autour de la solidarité et du thème médicosocial qui sera créé à cette adresse, et si je le souligne c'est parce que c'est à l'issue d'un processus de concertation particulièrement nourri, que ce programme a été défini.

Personne, en entrant dans la phase de concertation, n'aurait pu prédire quelle allait être la tonalité de cet équipement, et c'est heureux que la solidarité et les questions liées à la santé aient pu trouver leur place. Les riverains et le conseil de quartier ainsi que le C.I.C.A. du 11e arrondissement ont tous joué le jeu de la solidarité pour cette adresse.

C'est ainsi qu'une crèche, mais aussi un centre de santé et un foyer relais pour adultes handicapés seront créés. Il s'agit-là d'un dispositif expérimental qui permettra aux personnes handicapées mentales vieillissantes de trouver une place dans notre cité, car elles disposent de lieux d'accueil ou de suivi pour toutes les tranches d'âge, sauf celles du grand âge. Et c'est heureux que nous puissions profiter de cette occasion pour créer ces unités de vie pour ces personnes handicapées mentales vieillissantes.

Alors, je suis très heureux de ce projet de délibération et de voir que nous arrivons ici à sa concrétisation.

Toutefois, vendredi, j'ai eu un retour indiquant que l'A.R.S. s'interrogerait sur sa participation et son montant, et donc je souhaite profiter de cette intervention pour fustiger la manière dont l'État met à mal les finances publiques qui conduisent à ce résultat fort déplorable, puisque encore une fois, c'est pour des personnes handicapées vieillissantes que le financement poserait problème.

L'ensemble de ce projet, j'espère, pourra néanmoins être conduit jusqu'à son terme, chacun jouant son rôle, et je souhaitais remercier le soutien de l'Exécutif dans son ensemble pour avoir permis sa réalisation.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci. La parole est à Jean-Yves MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Nous allons donc nous réjouir en ch?ur de l'élaboration de ce projet complexe mais extrêmement important pour le 11e arrondissement et pour les Parisiens en général, puisque vous l'avez fait remarquer, nous construisons 100 logements sociaux, un foyer d'accueil médicalisé, une crèche, un centre de santé, et un commerce dans une parcelle à l'évidence au départ un peu complexe.

C'est simplement la démonstration de l'intérêt de la Ville à valoriser l'ensemble des parcelles mutables, et je ne peux que souhaiter qu'une chose, c'est que l'État, propriétaire de nombreuses parcelle, à Paris ait cet objectif de mettre les parcelles à la disposition des Parisiens et non pas uniquement à des buts lucratifs pour en tirer un maximum d'argent tel que la démarche actuelle de l'État à Paris, ce qui est contraire à l'intérêt des Parisiens.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 195.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DLH 195).