Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu relatif à la dégradation d'une partie du patrimoine immobilier de Paris-Habitat dans le 17e déposé par Mme KUSTER et M. DUBUS.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 25 dans le fascicule, déposé conjointement par Mme Brigitte KUSTER et M. Jérôme DUBUS, relatif à la dégradation d'une partie du patrimoine immobilier de Paris Habitat dans le 17e arrondissement.

La parole est à M. DUBUS, pour une minute.

M. Jérôme DUBUS. - Simplement pour rappeler avec Brigitte KUSTER, maire de l?arrondissement, que nous sommes inquiets sur l?état de dégradation du patrimoine social de Paris Habitat dans le complexe situé rue Frédéric Brunet, rue Louis Loucheur, rue Fernand Pelloutier.

Les ascenseurs sont souvent en panne, les parties communes sont dans un état lamentable. Elles viennent d'être refaites, et c'est comme si rien n'avait été fait, par une régie de quartier qui malheureusement n?y est pour rien puisqu?elle n?a pas appris à travailler. Ces travaux ont donc été faits de manière absolument peu professionnelle.

Nous demandons deux choses. Premièrement, que l?on reçoive enfin chez Paris Habitat les locataires qui ont signé un certain nombre de pétitions, et deuxièmement que Paris Habitat fasse un audit général de l'état de ces immeubles très rapidement.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Ces immeubles sont bien connus de Paris Habitat parce que Paris Habitat y fait énormément de travaux, en liaison avec les organisations de locataires et les locataires eux-mêmes.

Nous avons principalement des travaux de mise aux normes d'ascenseurs, de transformation des colonnes montantes pour la sécurité des habitants, de l'installation du "triple play", de l?installation de portes avec sas de sécurité plus code, permettant la non intrusion de personnes étrangères à l'ensemble immobilier.

Nous avons la remise en état des halls qui s?est fait préalablement par une négociation avec les locataires qui ont participé à l'élaboration du choix des couleurs. Il y a une participation très intense des locataires.

Je suis étonné d?apprendre aujourd?hui que les locataires ne seraient pas reconnus et qu'il faut entreprendre un dialogue avec Paris Habitat, alors que tous les éléments qui m?ont été fournis par Paris Habitat, montrent qu'un dialogue permanent avec les habitants a lieu.

Certes, ce patrimoine est ancien mais je vous assure que Paris Habitat l'entretient comme il se doit.

Donc, je rejette le v?u.

M. Jérôme DUBUS. - Je ne pense pas que ce soit la même adresse. Il doit y avoir une erreur dans le dossier.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur DUBUS, calmez-vous.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme Brigitte KUSTER et M. Jérôme DUBUS, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.