Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu relatif aux pelouses de l'avenue de Breteuil (15e) déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2010


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Chers collègues, nous passons à l'examen de v?ux qui ne se rapportent à aucun projet de délibération. Le v?u n° 4, relatif aux pelouses de l?avenue de Breteuil sur la partie du 15e arrondissement, a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

Madame POIRAULT-GAUVIN, vous avez la parole.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, sur les pelouses de Breteuil, qui font le charme du quartier Cambronne-Garibaldi dans le 15e arrondissement, les rassemblements de jeunes et de familles sont nombreux. Parfois, ils donnent lieu à des pique-niques qui se déroulent, la plupart du temps, dans de très bonnes conditions.

Malheureusement, les trouble-fêtes font parfois irruption, au détriment des habitants du quartier ; cela génère de nombreuses nuisances, du bruit, des personnes qui sont en état d?ébriété sur la voie publique, des jets de détritus. L'été, les riverains sont tout simplement excédés.

Plusieurs pétitions ont été adressées aux élus, notamment à Philippe GOUJON, le maire du 15e, et les conseils de quartier ont décidé de se mobiliser, de faire des propositions en matière de surveillance pour qu'un gardien soit affecté en journée sur ces pelouses, pour que l'on puisse faire de la prévention auprès des jeunes sur les dangers de l'alcool, et notamment en partenariat avec le lycée Buffon, et un effort en matière de propreté.

Mes chers collègues, je vous demande de soutenir les propositions des conseils de quartier si vous êtes si attachés à la démocratie participative et les propositions des élus du 15e pour que la tranquillité soit retrouvée sur ces pelouses de Breteuil.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Mme GIBOUDEAUX a la parole pour vous répondre.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Je voudrais, avant de répondre plus particulièrement sur les pelouses de Breteuil, évoquer un principe. Je vois que l'U.M.P.P.A. demande des moyens supplémentaires, puisqu?il s'agit d'avoir un agent d?accueil et de surveillance à plein temps sur les pelouses du 15e arrondissement.

J'espère qu'au niveau national et à tous les niveaux, ils soutiennent les collectivités pour qu'elles aient les moyens de fonctionner et qu?ils soutiennent aussi les créations d'emploi et le maintien de l'emploi dans les collectivités.

Je pense qu?on aura l'occasion d'en reparler, mais il y a quand même parfois des contradictions entre des v?ux locaux, des discours que l'on tient au niveau local, et des discours que l'on tient dans d'autres instances.

C'est bien de faire de la démagogie dans son quartier, mais je pense qu?il est important aussi d?avoir le courage politique de défendre l'emploi et l'emploi municipal.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Les Verts", socialiste, radical de gauche et apparentés et Communiste et élus du Parti de Gauche).

Pour revenir plus particulièrement sur les pelouses de Breteuil, il y a des passages réguliers des agents d?accueil et de surveillance, mais les faits que vous dénoncez se passent le soir ou la nuit et, comme vous le savez, les agents d'accueil et de surveillance ne travaillent pas le soir et la nuit et l'on observe effectivement, au Champ de Mars et ailleurs, de plus en plus de rassemblements très alcoolisés et assez inquiétants. Je pense que vous avez mobilisé le commissariat du 15e et il est important de continuer à le faire, parce qu'ils ont aussi un rôle à jouer, et aussi mobiliser les équipes de prévention qui travaillent sur place, parce que la question de l'alcool touche effectivement les jeunes et un travail moins de répression et plus de prévention et d'information serait intéressant à développer.

Je laisse mes collègues qui sont en charge de ces délégations prendre aussi des initiatives, c'est tout à fait possible ; cela a été fait dans le 7e arrondissement, où il y a eu, dans le lycée Victor-Duruy, en lien avec la Direction de la Propreté et de l?Eau, des réunions d'information, qui ont été, apparemment, tout à fait intéressantes et qui ont permis d'avancer sur la question du Champ de Mars.

Sur le rappel du règlement, l'utilisation de l'alcool qui est interdit et des panneaux éducatifs sur le respect des lieux, je suis favorable à ce que l'on étudie, sur les pelouses de Breteuil, dans l'alignement du mail, la possibilité de mettre, comme on a fait au Champ de Mars, des panneaux pour rappeler à la fois le règlement et aussi la fragilité et les contraintes de ces espaces verts.

Sur les poubelles, j'ai interrogé les services de la Direction des Espaces verts et de l'Environnement qui a la charge de récolter les réceptacles de propreté, et il m'a été dit qu'il n'y a pas de saturation, les poubelles ne sont pas remplies, elles sont collectées régulièrement, elles sont vidées chaque matin, y compris le week-end, et sont rarement pleines. On peut le faire, mais il n'est pas justifié de rajouter des poubelles sur ce site.

Voilà ce que je voulais dire.

Avec les informations que j?ai données, je demanderai un retrait de ce v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup.

Madame POIRAULT-GAUVIN, retrait du v?u ?

Il y a une explication de vote ? Oui, allez-y.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. Madame la Maire, juste quelques mots. Je vois que Mme GIBOUDEAUX n'est pas très éloignée de nos positions.

C?est vrai que la situation s?est très dégradée sur les pelouses de l?avenue de Breteuil et que les riverains vivent dans des conditions de bruit, d'incivilité, de désordre et d?alcoolisation considérable avec beaucoup de nuisances.

Tous les techniciens considèrent qu'il faut un emploi d?agent d'accueil supplémentaire. Je ne pense pas que cela mette en péril les finances de la Ville. Je vous propose simplement de faire des redéploiements en interne.

Vous avez augmenté de près de 10.000 le nombre de fonctionnaires dans cette Ville. On pourra bien trouver un agent d'accueil supplémentaire à affecter dans ce secteur.

Quand vous parlez de la nuit, la nuit, c'est aussi la responsabilité de la Ville dans son domaine public et, normalement, des inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris doivent patrouiller de jour et de nuit dans les parcs, dans les jardins municipaux, dans les équipements publics municipaux pour y assurer l?ordre.

Bien sûr, je ne souhaite pas que l'on se renvoie la balle entre administrations, nous avons adressé des demandes à la Préfecture de police, c'est bien évident.

Quant à la propreté, je vous assure que cela ne va pas du tout. De ce fait, nous demandons vraiment que ce sujet puisse être évoqué de façon concertée avec l?ensemble des services municipaux et bien sûr avec les conseils de quartier et le lycée Buffon.

Nous maintenons le v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.