Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à la mesure de la pollution aux abords des établissements d’accueil de la Petite enfance. Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à la mesure de la pollution aux abords des établissements scolaires.

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2006


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner les v?ux référencés n° 59 et n° 60 dans le fascicule qui ont trait à la mesure de la pollution aux abords des établissements d?accueil de la petite enfance.

La parole est à Mme BALDINI.

Mme Véronique BALDINI. - Merci, Monsieur le Maire.

Les faits dont la presse s?est fait l?écho dans un article daté du 19 janvier 2006 et relatant la fermeture de la crèche avenue René-Fonck dans le 19e arrondissement qui accueillait 126 enfants et qui subissait des taux de pollution atmosphériques deux fois supérieurs aux normes nous ont amené à déposer ces v?ux.

En effet, d?autres établissements accueillant des enfants en bas âge peuvent subir tant les niveaux de pollution atmosphériques qu?une pollution sonore chronique aussi importante sur le territoire parisien. Il faut de plus savoir que de 0 à 3 ans, l?enfant est à l?âge le plus sensible au plan du développement de ses bronches comme de son appareil auditif et que les conséquences, en terme de sensibilisation à la bronchiolite et à l?apprentissage du langage sont les plus importantes.

Enfin, des études les plus récentes fournies par AIRPARIF semblent indiquer que les niveaux de pollution à Paris ne faiblissent pas, ce qui se traduit par une inquiétude légitime pour nos concitoyens les plus fragiles et les plus exposés.

C?est pourquoi nous avons décidé les élus du groupe U.M.P., Edwige ANTIER et moi-même d?émettre le v?u que des mesures du niveau de pollution atmosphérique et du niveau de pollution sonore, afin de connaître ces mesures aux abords des établissements accueillant des enfants en bas âge à Paris, soit rendues publiques.

Le v?u n° 60 est identique mais s?applique aux établissements de petite enfance, aux écoles et aux collèges.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Je vais faire une réponse comme Mme BALDINI l?a faite sur les deux v?ux en même temps. D?abord, pour rappeler à Mme BALDINI qu?il y a un site à la Mairie de Paris qui s?appelle ?Paris.fr? et si vous voulez connaître, école par école, crèche par crèche, le niveau de pollution sonore, il suffit d?aller dessus. Cela vous a sans doute échappé.

Mme Véronique BALDINI. - Très bien.

M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Cela s?appelle la cartographie du bruit. Cela existe et vous l?avez. Il est demandé qu?il y ait une étude. L?étude est faite et les résultats sont connus et accessibles.

C?est d?ailleurs l?une des pages les plus visitées sur le site de la Mairie de Paris. Quant à la pollution atmosphérique, je vous renvoie, là encore, sur le site d?AIRPARIF qui donne, à travers sa carte de modélisation, les niveaux de pollution atmosphérique, rue par rue.

Je voudrais rajouter un point. Vous semblez oublier une chose. Les enfants vivent le plus longtemps, non pas dans les crèches ou dans les établissements scolaires, mais chez eux. C?est chez eux qu?ils ont souvent des niveaux de pollution assez considérables. Isoler l?étude sur les seules crèches n?aurait franchement pas grand sens pour ces seuls enfants.

Deuxième élément. Vous savez que l?on est en train de travailler sur la pollution de proximité, sur les grands axes. Le Conseil a voté tout à l?heure des études qui seront confiées à AIRPARIF donc, franchement, vous demandez des choses qui existent déjà ou qui sont en cours.

Je ne peux donc que donner un avis négatif à vos deux v?ux.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Vous maintenez les deux.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 59 assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 60 assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est également rejeté.