Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DU 2 - Attribution de la dénomination “rue Gaston Auguet” à une rue du 18e arrondissement de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2006


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DU 2 qui attribue la dénomination ?rue Gaston Auguet? à une rue du 18e arrondissement de Paris.

Mme MEYNAUD intervient, là encore, avec une certaine concision et M. CAFFET répond.

Mme Sophie MEYNAUD. - Monsieur le Maire, je serai très brève.

Chers collègues, en décidant d?attribuer le nom de Gaston Auguet à une rue du 18e arrondissement, le Conseil de Paris rendra hommage à un élu qui a marqué profondément cet arrondissement et la Ville de Paris par son travail de terrain toujours auprès des gens. Il rendra également hommage à un dirigeant politique qui a servi la France, y compris dans les périodes de l?histoire les plus difficiles mais aussi glorieuses.

Ingénieur diplômé de l?Ecole nationale des industries agricoles en 1925, Gaston Auguet est élu du Conseil municipal en 1935, soit quelques mois avant le Front Populaire dont nous fêterons les 70 ans cette année.

Il contribuera activement au Front Populaire en tant que secrétaire général de la Région Paris Ville du Parti communiste français et en tant que membre de son comité central.

A la même époque, il est à l?origine d?un projet de réorganisation des transports en commun de la Ville de Paris avec Pierre Sémard. Il entre dans la Résistance dès 1940 et intègre les Francs Tireurs et Partisans français dont il devient membre de l?Etat-major national. Officier chargé des renseignements, il y jouera un rôle important. Réélu à la libération au Conseil municipal, Gaston Auguet en deviendra vice-président et il présidera le Conseil général durant les années 1946 et 1947. Puis, élu en 1946 député communiste de Paris, il sera vice-président de l?Assemblée nationale en 1950 et 1951.

Ces quelques mots qui résument bien trop brièvement la vie d?un homme de courage, de dévouement et de probité montrent que la proposition qui nous est faite aujourd?hui rend hommage à un élu qui a honoré ses fonctions au service du peuple et de la collectivité. En lui rendant cet hommage, c?est la Ville que nous honorons et pour cela au nom des élus présents ici, je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame MEYNAUD.

Vous avez la parole, Monsieur CAFFET.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, rapporteur. - Je n?ai rien à rajouter.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 2.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DU 2).