Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DASCO 188 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention avec l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA) pour la mise à disposition de locaux scolaires municipaux situés 20, rue de la Saïda (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2007


 

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du projet de délibération DASCO 188, relatif à une autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention avec l?Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d?art (ENSAAMA) pour la mise à disposition de locaux scolaires municipaux situés 20, rue de la Saïda (15e).

Monsieur GOUJON, vous avez la parole.

M. Philippe GOUJON. - Monsieur le Maire, l?ENSAAMA fait partie avec les école Boulle, Duperrey et Etienne de la catégorie des écoles d?arts appliqués, et classée d?ailleurs en septembre dernier en école nationale. Il s?agit donc là d?un établissement qui bénéficie d?un rayonnement national et dont les excellents résultats en font une référence pour le 15e arrondissement, pour Paris et même pour la région Ile-de-France. Je vous invite d?ailleurs à assister à l?exposition que la Mairie de Paris organise pour ces quatre écoles.

Mais depuis trois ans, l?ENSAAMA connaît une restructuration qui se déroule dans des conditions de phasage tout à fait inadaptées. Car si faire ces travaux tout en maintenant l?activité de l?école sur site devait permettre la bonne continuité des enseignements, les entreprises, qui sont engagées sur le chantier ne semblent pas à même de respecter cette organisation qui se doit pourtant d?être particulièrement rigoureuse.

Les conditions périlleuses, c?est pourquoi je me permet d?insister, dans lesquelles se déroulent les travaux, altèrent quotidiennement le bon déroulement des cours et la gestion de l?établissement par l?équipe de direction, dont je salue la qualité d?ailleurs. Ces travaux provoquent des inondations répétées des ateliers, une mise en danger des étudiants. Certains aménagements effectués en plus dans le choix des matériaux ne sont pas conformes aux exigences pédagogiques de l?ENSAAMA.

Le chantier est mal tenu et nuit également aux riverains qui s?en sont plaints à l?occasion de la chute du portail du chantier en octobre. Les travaux envahissent également les trottoirs et...

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Est-ce que je peux vous demander de souscrire à la proposition de M. LEGARET de faire rapide, s?il vous plaît ?

M. Philippe GOUJON. - Bien sûr.

Mais malheureusement nous avons un problème de vie ou de mort !

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - J?entends bien. Mais chacun va dire la même chose. Il reste 6 projets de délibération. Si chacun prend cinq minutes, comme c?est le règlement, c?est intenable, si on veut le faire en dix minutes. Je vous demande de synthétiser les uns et les autres vos interventions, quelle que soit l?importance du sujet.

C?est un effort collectif que je demande à tout le monde pour le personnel.

M. Philippe GOUJON. - Pour terminer directement, nous avons déposé un v?u qui reprend l?ensemble des observations concernant l?amélioration de la réalisation des travaux, demandant que la Ville de Paris intervienne auprès de la Région Ile-de-France et de la S.E.M.A.V.I.P. qui en est chargée, pour qu?une solution viable soit mise en place incluant un phasage clair et efficace, une sécurisation totale du site et une gestion rigoureuse du chantier.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Bien.

Monsieur FERRAND ?

M. Eric FERRAND, adjoint. - Non, c?est Mme POURTAUD.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - D?accord, allez-y.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe, au nom de la 7e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Pour respecter les consignes : trois mots. Je voudrais rappeler à M. GOUJON qu?il sait très bien d?ailleurs que Olivier de Serres est un EPLE régional, c?est donc normal que ce soit la région qui ait lancé ce vaste projet de rénovation et de restructuration des locaux.

Il est vrai que c?est la S.E.M.A.V.I.P. qui a la maîtrise d?ouvrage déléguée. Il est vrai aussi que ce chantier est fait en site occupé, qu?il est long et compliqué. Mais j?ai trois bonnes nouvelles pour M. GOUJON. La première, et ce n?est pas vraiment une nouvelle, c?est que la Ville a mis à disposition depuis le 17 septembre, et ce jusqu?au mois de juillet 2008, gratuitement, des locaux scolaires disponibles, 20 rue de la Saïda dans le 15e arrondissement, donc juste à côté d?Olivier de Serre, de manière à ce que les élèves puissent être accueillis dans des locaux sécurisés pendant les travaux.

Cela fait l?objet d?un projet de délibération qui est le DASCO 188 que, j?espère, vous voterez d?ici quelques instants.

La deuxième bonne nouvelle, c?est qu?Olivier de Serres est très cher au coeur de la Ville et qu?elle exposera, je viens de vous donner l?invitation, avec les autres écoles d?art au Couvent des Cordeliers. Vous êtes tous invités à partir du 6 décembre.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Madame POURTAUD, allez à l?essentiel, je vous en prie, pour tout le monde.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe. - Troisième bonne nouvelle : j?accepte le voeu de M. GOUJON et nous ferons le nécessaire auprès du conseil régional et de la S.E.M.A.V.I.P.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Bien.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 188.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DASCO 188).

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de voeu déposée par l?UMP.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de voeu est adoptée. (2007, V. 320).