Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Vœu déposé par le groupe communiste relatif aux licenciements du Magasin Dreyfus-Marché Saint-Pierre. Vœu déposé par le groupe “Les Verts” relatif à la réintégration de 2 employés du Magasin Dreyfus-Marché Saint-Pierre. Vœu déposé par l’Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2007


 

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous passons à l?examen des v?ux nos 94 et 95 sur lequel l?Exécutif a déposé un v?u n° 95 bis.

La parole est à M. VUILLERMOZ.

M. Jean VUILLERMOZ. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s?agit un peu de la même chose que ce que je viens de défendre tout à l?heure. Là, il s?agit de deux salariés du magasin Dreyfus au marché Saint-Pierre dans le 18e arrondissement qui, depuis 18 mois, sont présents chaque jour devant le marché pour protester contre leur licenciement abusif et demander réparation. Ce licenciement abusif a été reconnu par les Prud?hommes. Ils ont fait appel de la décision pour obtenir leur réintégration.

Un courant de sympathie et de solidarité ne cesse de grandir autour de ces deux salariés. 5 000 personnes ont signé une pétition afin d?exiger leur réintégration.

C?est à partir de là que nous demandons que le Maire de Paris saisisse le Ministère du Travail afin que celui-ci intervienne auprès de l?entreprise Dreyfus pour obtenir la réintégration des deux salariés.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - La parole est à M. GAREL pour le v?u n° 95.

M. Sylvain GAREL. - C?est sur le même cas, mais juste quelques petites précisions par rapport à ce que vient de dire Jean VUILLERMOZ. Ces deux salariés font montre d?une opiniâtreté et d?une détermination sans faille.

Je les croise depuis un an et demi.

Ils sont là tous les jours de la semaine, six jours par semaine à manifester devant l?entrée du magasin Dreyfus-Marché Saint-Pierre pour demander leur réintégration et ils n?en démordent pas. Ils l?ont fait pendant plus d?un an tout seuls, simplement avec le soutien des signataires de leur pétition. Ils sont maintenant 7.000 à avoir signé cette pétition, mais depuis maintenant quelques deux mois, il y a des manifestations auxquelles appellent différents syndicats et partis politiques du 18e arrondissement, pour demander la réintégration de ces deux salariés qui sont, en plus, très représentatifs d?un phénomène dont on nous rebat les oreilles depuis des mois, qui est celui des personnes qui ont dépassé les 50 ans et qui sont licenciées afin d?embaucher des gens plus jeunes, parce que moins bien payés, en sachant que les personnes licenciés ne retrouverons sans doute pas de travail dans leur domaine et leur spécialité.

Je pense que c?est un cas emblématique, à cause de la détermination de ces deux salariés et aussi à cause de tout le discours qui nous est fait sur les gens de plus de 50 ans qui ne voudraient plus travailler alors que ceux qui veulent travailler, on les met dehors.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci.

Monsieur SAUTTER, vous avez la parole.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Une réponse très brève et très favorable, Monsieur le Maire.

J?ai déposé un v?u n° 95 bis qui cumule les deux demandes du voeu défendu par M. VUILLERMOZ et du voeu défendu par M. GAREL, c?est-à-dire à la fois une action du côté de l?Etat, et là il s?agirait directement du Ministère du Travail, et une action en direction des responsables de l?entreprise pour qu?ils acceptent une médiation de façon à trouver une solution à ce conflit.

Je pense que le v?u n° 95 bis égale le v?u n° 94 plus le v?u n° 95.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci, Monsieur SAUTTER.

Monsieur VUILLERMOZ acceptez vous de retirer le v?u n° 94 ainsi que Monsieur GAREL ? Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 95 bis déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Abstention du groupe U.M.P.

Le projet de voeu déposé par l?Exécutif est adopté. (2007, V. 308).