Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Voeu déposé par M. GALDIN relatif à la mise en place d’enrobés dépolluants sur la chaussée parisienne.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2007


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du voeu référencé n° 4 dans le fascicule, déposé par M. GALDIN relatif à la mise en place d?enrobés dépolluants sur la chaussée parisienne.

M. Alexandre GALDIN. - Je rappelle que 46 % des dioxydes d?azote sont responsables des pics de pollution en été, dangereux pour la santé, et qu?ils sont émis, bien sûr, par les véhicules automobiles. Nous avons la chance qu?un groupe français, un des leaders mondiaux des travaux routiers - je ne donnerai pas son nom -, a mis au point un nouveau revêtement routier qui présente les particularités de neutraliser jusqu?à 90 % des oxydes d?azote rejetés par les pots d?échappement des véhicules. Cet enduit spécial qui, certes, coûte 28 % plus cher qu?un enduit classique, mais des commandes importantes pourraient probablement faire baisser les prix, est déjà testé avec succès depuis l?été 2006 en province et plus récemment à Bry-sur-Marne dans le Val-de-Marne.

Dans le même esprit que le voeu précédent, d?exemplarité de lutte contre la pollution, je propose que la Ville de Paris teste cet enduit.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur SAUTTER, vous avez la parole.

M. Christian SAUTTER, adjoint, rapporteur. - Monsieur le Maire, il aurait peut-être été plus approprié que ce v?u sur un revêtement bitumineux soit examiné par la commission compétente, mais puisqu?il a été décidé d?en débattre maintenant, je donnerai aussi un avis favorable après avoir consulté les spécialistes.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de voeu déposé par M. GALDIN.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2007, V. 266).