Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

64 - QOC 2002-312 Question de M. Didier BARIANI et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris relative aux conditions économiques, sociales et environnementales nécessaires à l'implantation de nouvelles entreprises à Paris

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2002


Libellé de la question :
"Le 4 mars, le Conseil de développement économique durable de Paris (CODEDP), a été installé avec pour rôle de formuler des propositions sur toutes questions relatives au développement économique, social et environnemental.
Une étude récente fait apparaître que les entreprises françaises embauchent de plus en plus hors de France, et que, dans le même temps, de moins en moins d'entreprises étrangères embauchent sur le territoire national.
Comment, dans le contexte actuel de surenchère sociale, M. STOLERU entend-il attirer à Paris de nouvelles entreprises qui, visiblement, préfèrent les conditions économiques et sociales qui prévalent à l'étranger ?"
Réponse (M. Christian SAUTTER, adjoint) :
"Paris a enregistré de lourdes pertes d'emplois depuis 1990.
La Municipalité parisienne souhaite enrayer cette hémorragie préjudiciable aux équilibres économiques, urbains et sociaux.
C'est dans cet objectif que les missions assignées au Comité d'expansion économique de Paris, "Paris-Développement", ont été redéfinies, en concertation étroite avec la Chambre de commerce et d'industrie de Paris. Les trois missions essentielles de "Paris-Développement" sont ainsi d'attirer de nouvelles entreprises à Paris, notamment étrangères, de prévenir les délocalisations d'entreprises et de favoriser la création et le développement d'entreprises innovantes.
A l'occasion de la présentation de la nouvelle convention d'objectifs liant la Ville de Paris et "Paris-Développement", ces nouveaux objectifs et les moyens supplémentaires qui seront mobilisés vous seront présentés.
Dans le même temps, la Direction du Développement de l'Activité économique et de l'Emploi (D.D.A.E.E.) verra ses moyens renforcés, qu'il s'agisse de la création d'entreprises, dans le domaine de l'insertion par l'économie ou du développement des structures d'accueil telles que les incubateurs, pépinières et hôtels d'activité destinés aux entreprises de haute technologie.
Pour accompagner et soutenir ce nouveau volontarisme de la Municipalité parisienne le Maire de Paris, comme il s'y était engagé, a récemment installé le Conseil de développement économique durable de Paris (CODEV). Instance de réflexion et de propositions, ce Conseil est placé sous la présidence de Lionel STOLERU et regroupe, en respectant la parité, 34 personnalités nommées à titre individuel, experts, responsables et acteurs du monde économique.
Trois premiers thèmes vont faire l'objet de réflexion : nouvelles technologies, commerces de proximité et immobilier d'entreprises. Les premières conclusions seront rendues le 24 juin.
Ainsi, la politique conduite par la Municipalité refuse tout fatalisme du déclin économique de la Capitale.
Il s'agit, tout au contraire, d'enrayer la perte constante d'emplois salariés à Paris, de restaurer le poids économique de la Capitale, de dynamiser la création et l'innovation."