Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DVD 232 - Autorisation à M. le Maire de Paris de verser à la Régie autonome des transports parisiens (RATP) une subvention relative aux études d’avant-projet de l’extension du tramway T3 conformément au contrat particulier Département de Paris / Région d’Ilede-France.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2007


 

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DVD 232 relatif au versement à la Régie autonome des transports parisiens (RATP) d?une subvention relative aux études d?avant-projet de l?extension du tramway T3 conformément au contrat particulier Département de Paris / Région d?Ile-de-France, sur lequel l?amendement n° 99 a été déposé par le groupe ?Les Verts?.

La parole est à Mme DOUVIN.

Mme Laurence DOUVIN. - Monsieur le Maire, vous nous demandez de voter les études concernant l?extension du T3, soit 3 millions d?euros à la R.A.T.P.

Engager ces études maintenant pose vraisemblablement un problème de calendrier. Comment, en effet, réaliser des études, si le tracé n?est pas définitivement fixé ?

L?amendement déposé par le groupe ?Les Verts?, faisant suite à celui qui a été voté hier soir sur la Z.A.C. Batignolles, remet en cause le projet initial, en proposant, d?une part, d?aller jusqu?à la porte d?Asnières et, d?autre part, de passer par Nation.

Cette proposition ne correspond pas au schéma de principe voté par le S.T.I.F., le mois dernier. Elle ne correspond pas non plus au contenu du débat public qui s?est déroulé sur le même sujet. Où en sommes-nous ? L?enquête publique doit s?ouvrir. Elle portera naturellement sur le schéma de principe tel qu?il existe aujourd?hui. Comment gérer alors les modifications qui pourraient s?en dégager et que deviendraient les études pour lesquelles il nous est demandé de voter aujourd?hui ? Elles risquent fort d?être dépassées.

Sur le fond du dossier, je voudrais m?exprimer au nom de mon groupe pour déclarer que nous n?avons aucune opposition de principe à l?extension du tramway. Je vous rappelle d?ailleurs notre vote pour engager le projet du tramway en janvier 2001.

Mais les projets d?infrastructure de transports ne sont pas des photographies d?art destinées à faire rêver. Ils doivent être examinés au regard d?une évaluation économique impartiale et responsable et être mis en concurrence avec d?autres projets. C?est d?ailleurs la recommandation du Conseil d?Analyse Economique en déclarant indispensable leur évaluation.

L?urgence ne nous semble pas porter sur ce projet, mais bien plutôt sur des solutions à apporter à des situations qui ne peuvent décemment pas durer, comme la sursaturation du métro ou celle du R.E.R.

De plus, sur ce tronçon, le débat public a montré qu?il n?y avait pas saturation des autobus P.C., cela d?autant que leur fréquence vient d?être augmentée, preuve qu?il y avait de la marge.

Le prolongement du tramway est donc un bonus et non pas une priorité. Nous ne souhaitons en aucune manière bloquer le déroulement du processus.

Sur le projet de délibération, la question du prolongement du tramway mérite mieux qu?une solution à la va-vite adoptée à la hâte pour cause de calendrier électoral. Elle mérite de rechercher la meilleure solution et le meilleur tracé.

C?est pourquoi nous soutiendrons la proposition de tracé proposée par le groupe ?Les Verts?, à savoir le passage par Nation et le prolongement jusqu?à la porte d?Asnières.

En effet, quand la programmation de cette extension aura été jugée comme prenant sa place dans le calendrier, c?est ce tracé qui nous paraît le plus pertinent.

Je vous remercie.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - La parole est à M. GAREL.

M. Sylvain GAREL. - Je souhaite réagir à ce qui vient d?être dit.

Dire que le P.C., dans la partie nord de Paris, n?est pas surchargé, c?est révéler qu?on ne le prend jamais. Il suffit de le prendre une fois pour constater que c?est l?enfer. C?est un bus où souvent on ne peut pas entrer.

Ils n?ont jamais voulu de moi au P.C., c?est vrai ! Je le reconnais. Je n?ai pas non plus frappé trop fort à la porte !

Deuxième chose, je suis très content que l?amendement que nous avons déposé, hier, lors de la délibération sur les Batignolles, ait était adopté. J?espère qu?il en sera de même de celui que nous déposons, aujourd?hui.

Il suffisait de participer au débat public sur l?extension du T3 qui a eu lieu à la mairie du 18e arrondissement pour se rendre compte que l?ensemble des participants, habitants de Paris et des villes limitrophes et des maires présents, que tout le monde demande l?extension du T3 jusqu?à la porte d?Asnières.

Il est impensable d?arrêter le tramway à la porte de la Chapelle. Cet arrêt à la porte de la Chapelle était simplement lié aux Jeux Olympiques. Je n?y reviens pas. Maintenant que nous n?avons heureusement plus les Jeux Olympiques, nous pouvons nous permettre d?aller plus loin.

Il faut absolument que le tramway desserve l?ensemble des stations des quartiers populaires du nord de Paris. Je n?ai absolument pas compris la position qui a été défendue par le Maire de Paris de vouloir se limiter, dans un premier temps, à la porte de la Chapelle. Cela veut dire qu?on renvoie aux calendes grecques la réhabilitation de ces quartiers, quartiers qui sont en outre très dangereux car, comme vous le savez sans doute, sur le boulevard Ney, des trémies qui facilitent l?accélération des voitures sont très accidentogènes.

Bien sûr, le passage du tramway dans ce secteur obligera à supprimer les trémies. C?est une vieille revendication de la population qui en a assez de ne pas pouvoir traverser ce boulevard.

Je ne vais pas m?attarder car je sais qu?on n?a pas beaucoup de temps et que ces arguments sont déjà amplement développés dans notre amendement, mais je vous demande instamment de le voter et de permettre l?extension du tramway jusqu?à la porte d?Asnières.

Je vous remercie.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci, Monsieur GAREL.

La parole est à Mme CALANDRA.

Mme Frédérique CALANDRA , adjointe. - Je crois que dans la majorité municipale, nous souhaitons tous, car nous sommes de bons élus qui représentons bien notre population, que le tramway dans son extension à l?est aille le plus loin possible et s?il pouvait faire le tour de Paris, nous en serions encore plus heureux, dès à présent.

En tant qu?élus de la Ville de Paris et bons élus, nous devons veiller à une chose qui s?appelle l?équilibre des finances de la Ville et faire attention,  car nous avons des responsabilités et des engagements devant les parisiennes et parisiens à tous égards. Nous devons veiller à un équilibre global.

En tout cas je voulais en temps qu?élue du 20e, intervenir pour me féliciter de la délibération DVD 232, qui permet au Maire de Paris de verser une subvention à la R.A.T.P. pour les études d?avant-projet de l?extension du tramway T3.

Ce que je voulais simplement signaler dans ce conseil c?est que quotidiennement je peux témoigner de l?attente très vive que suscite ce projet auprès des habitants de mon arrondissement. Je pense aussi que les élus du 12e et du 19e peuvent dire la même chose, et bien sûr du 18e, évidemment Monsieur GAREL.

L?extension du tramway T3 vise plusieurs objectifs. Je les rappelle rapidement, mais par rapport à l?intervention de Mme DOUVIN, je crois que c?est nécessaire.

Ce projet constitue une amélioration des transports collectifs qui concernera non seulement l?ensemble des Parisiens mais aussi l?ensemble des communes riveraines et plus particulièrement les villes qui jouxtent les 12e, 19e et 20e arrondissements et peut être celles qui jouxtent le 18e, nous l?espérons.

Amélioration des transports collectifs, certes, mais en solidarité avec nos voisins, ce qui est essentiel au regard de l?augmentation de la mobilité de banlieue à banlieue.

Nous le savons, l?importance de l?automobile individuelle est considérable dans les déplacements entre la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne, elle représente aujourd?hui 3/4 des déplacements soit 209.000 déplacements quotidiens. M. GAREL dira sûrement que ce sont 209.000 déplacements de trop en véhicules particuliers. La mise en place du tramway en lieu et place du PC2 permettra de rendre plus rapides, attractifs et confortables les transports collectifs sur les boulevards des Maréchaux. Elle contribua à un report modal significatif de l?automobile vers les transports collectifs pour les déplacements en rocade interne de la petite couronne. L?inter modalité avec les autres moyens de transports collectifs en renforcera encore l?attrait : le T3 participera bien à une meilleure cohésion sociale à l?échelle intercommunale et je pense que ce n?est pas Monsieur MANSAT, également élu du 20e, qui me détrompera.

Cet objectif est évidemment fondamental dans un arrondissement comme le nôtre qui joue un véritable rôle de passerelle entre Paris et sa banlieue.

Pour exemple, les très commerçantes rues de Belleville, de Ménilmontant, des Pyrénées ou d?Avron sont aujourd?hui des couloirs à voitures particulièrement saturés, même s?il y a eu une amélioration sur Ménilmontant.

Sans compter l?attractivité évidemment de cette rue de Ménilmontant mais particulièrement de son prolongement, dans le 11e arrondissement, la rue Oberkampf, pour les jeunes et leurs activités nocturnes, certes réjouissantes mais conséquentes en terme de trafic automobile et de parkings sauvages qui créent de nombreuses nuisances pour les riverains.

Grâce au tramway c?est le caractère périphérique de notre arrondissement que nous espérons voir réduit.

Deuxième objectif, l?extension du tramway T3 va constituer un formidable booster des projets de requalification urbaine de la périphérie parisienne comme de la petite couronne. Les communes riveraines, souvent engagées dans des opérations de renouvellement urbain, se sont déjà considérablement transformées ces dernières années en bordure du périphérique, centres commerciaux, équipements hôteliers, immeubles de bureaux.

Paris a elle aussi des projets très ambitieux en matière de développement économique, de construction/réhabilitation de logements, d?aménagement du territoire comme la couverture de certains tronçons du périphérique, adossée à ces projets l?extension du tramway T3 va bien jouer un rôle de facilitateur et d?accélérateur.

Dernier objectif au-delà de la seule fonction de transport, l?extension du tramway T3 constituera un formidable levier d?amélioration de la qualité de vie des habitants, riverains des boulevards des Maréchaux. D?autoroutes urbaines, aujourd?hui accompagnées de leur cortège de nuisances sonores, visuelles et écologiques, voire de danger pour leur simple franchissement, les boulevards des Maréchaux vont redevenir enfin des espaces dédiés à leurs habitants, un espace où il fait bon vivre à l?instar aujourd?hui des boulevards des Maréchaux sud.

Ce mode de transport au service de la mobilité durable va contribuer au réaménagement du paysage urbain et de la répartition de l?espace en réunifiant les quartiers séparés par le boulevard périphérique. Le patrimoine construit et la ceinture verte seront préservés et valorisés. La qualité de vie en sera améliorée. D?ici là, nombreuses sont les questions que se posent les habitants du 20e arrondissement.

Chaque semaine, sur les marchés, dans les conseils de quartiers ou à l?occasion des permanences, ils viennent me voir avec des préoccupations récurrentes. Encore ce week-end sur les marchés Mortier-Davoud, le tramway était au coeur d?un grand nombre de mes échanges avec les habitants, permettez-moi de relayer rapidement certaines de leurs interrogations en sachant que nous aurons l?occasion d?y revenir durant les mois qui viennent.

Le nombre et l?emplacement des stations du tramway constituent un enjeu tout à fait essentiel. Il ne s?agit pas de les multiplier à l?excès mais de permettre au tramway d?avoir une vitesse d?exploitation efficace.

Ensuite le transfert de charge prévu au niveau de la porte de Vincennes risque de constituer un fort sujet d?incompréhension.

Il faudra parvenir à expliquer clairement et précisément les causes techniques qui ont présidé à ce choix, enfin l?aménagement des portes du 20e constitue un élément majeur de la requalification des boulevards des Maréchaux. Je souhaiterais qu?on amplifie ce mouvement.

Je m?arrête là.

Je constate que des gens qui ont l?habitude d?intervenir plus fréquemment que moi dans ce conseil me font remarquer la durée de cette intervention, je suis pourtant assez peu bavarde en général. Je souhaite juste parler de la commission de règlement amiable des commerçants que j?ai eu l?honneur de vice présider avec Lyne COHEN-SOLAL dans cette mandature.

Je souhaite qu?elle soit rapidement mise en place.

Je sais que le projet est en cours pour parer aux difficultés qui vont se poser lors des travaux.

Je vous remercie.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci.

Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Je serais très bref. Je voudrais me féliciter du niveau de consensus atteint sur le dossier du tramway.

Quand on pense à ce qu?il a fallu de bagarre pendant une bonne partie de la mandature pour faire avancer ce projet et quand j?entends aujourd?hui un certain nombre de propos, je ne peux que me réjouir, y compris encore il y a quelques mois quand j?avais proposé que la commission de débats publics vienne dans le 17e arrondissement et que cela m?avait été refusé, ce que j?ai entendu aujourd?hui, qui confirme d?ailleurs ce qui a été dit hier soir va dans le bon sens. Je m?en réjouis pour les parisiens, pour les franciliens qui seront utilisateurs du tramway et pour l?avancée de ces projets.

Je ne serai pas plus long, simplement pour préciser que par rapport à l?amendement déposé par le groupe ?Les Verts?, les propositions de l?exécutif sont de le modifier légèrement, cela ne change pas le sens, pour une formulation plus claire, il est donc proposé que ce texte, si vous voulez bien suivre par rapport au texte existant, vous verrez qu?il n?y a que trois modifications.

Le Maire de Paris est autorisé à verser à la R.A.T.P. une subvention complémentaire d?un million d?euros, au lieu de passer de trois à quatre on dit complémentaire d?un million d?euros, ce qui revient à la même chose, pour l?élaboration des études de schéma de principe entre Porte de la Chapelle et la Porte d?Asnières, puisqu?il s?agit bien là de cette partie avec desserte du pôle multimodal de la place de la Nation, dès lors que le S.T.I.F. aura autorisé le lancement de ces études.

Cela n?était pas précisé dans le texte de l?amendement. C?est de fait nécessaire, il faut que le S.T.I.F. autorise la R.A.T.P. à lancer les études pour que la R.A.T.P. puisse le faire.

Voilà la précision par rapport à l?amendement qui ne change évidemment pas le fond. C?est une question de forme.

J?espère que le groupe ?Les Verts? sera d?accord avec cette proposition.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci, Monsieur BAUPIN.

Monsieur GAREL, êtes-vous d?accord ?

Sylvain GAREL. - Je ne vais pas demander une suspension de séance pour demander si nous sommes d?accord avec la proposition de Denis BAUPIN.

Bien sûr, nous sommes d?accord.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, l?amendement n° 99 déposé par le groupe ?Les Verts? dans la nouvelle rédaction proposée par M. BAUPIN.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

L?amendement n° 99 déposé par le groupe ?Les Verts? est adopté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 232 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2007, DVD 232).