Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

101 - QOC 2002-387 Question de Mme Annick LEPETIT et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris au sujet de l'équipement informatique des mairies d'arrondissements

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2002


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à la question de Mme Annick LEPETIT et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris relative à l'équipement informatique des mairies d'arrondissements.
Vous avez la parole, Madame LEPETIT.
Mme Annick LEPETIT, maire du 18e arrondissement. - Merci.
Monsieur le Maire, ma question porte sur l'informatique puisque les postes informatiques qui sont à la disposition des services des mairies d'arrondissement sont insuffisants et la plupart du temps obsolètes.
Par ailleurs, vous le savez, l'exigence d'un service public de qualité suppose de doter les mairies d'arrondissement d'équipement complet et suffisant.
La solution la plus simple et la plus efficace, souvent d'ailleurs la plus rapide, consiste souvent à demander aux mairies d'arrondissement de financer de tels investissements à partir de la dotation forfaitaire à leur disposition, ce qui, me semble-t-il, n'est pas franchement acceptable puisque celle-ci a plutôt vocation de financer des petits travaux propres à la mairie ou à l'arrondissement.
Dans ces conditions, ne serait-il pas possible, Monsieur le Maire de Paris, d'envisager un plan d'urgence d'équipement de matériel informatique des mairies d'arrondissement.
J'ajoute quand même que les choses se compliquent sur le plan informatique dans la mesure où, il faut que vous le sachiez, dès lors qu'il s'agit de l'administration, l'informatique est gérée par la DVLR et lorsqu'il s'agit des maires et des cabinets des maires, elle est gérée par la D.L.T.I. Un exemple me vient à l'esprit concernant les E-mail : les adresses s'écrivent différemment, c'est un peu compliqué.
J'ai encore d'autres exemples. Ce n'est pas la première fois que je m'exprime dans cette enceinte à ce sujet. Je souhaite qu'il puisse y avoir un plan pour doter enfin les mairies d'arrondissement de matériel un peu plus moderne, celui de la mairie du 18e date de 1993.
M. François DAGNAUD, adjoint. - La question posée par Mme la Maire du 18e arrondissement me donne l'occasion de dresser un bilan rapide des mesures entreprises afin d'améliorer l'équipement informatique des mairies d'arrondissement.
Depuis 2001, en effet un effort conséquent a été fourni par le budget municipal afin de remettre à niveau le parc des mairies d'arrondissement. A titre d'exemple, en 2001, la DVLR a acquis pour la mairie du 18e arrondissement 4 configurations complètes, la D.L.T.I. a fourni 5 postes de travail supplémentaires ainsi qu'une vingtaine d'imprimantes.
Cet effort va bien entendu être poursuivi en 2002, le budget primitif a consacré plus de 400.000 euros à la modernisation des matériels informatiques des mairies. Dans le 18e, il est prévu une refonte de l'application état civil de gestion des faits nouveaux avec un renouvellement complet des matériels et logiciels soit 8 postes de travail.
Des crédits seront par ailleurs demandés à la décision modificative n° 1 pour accompagner l'accroissement d'effectif de cette mairie d'arrondissement. Un recensement exhaustif des ressources existantes mené conjointement par la D.L.T.I. et la D.D.A.T.C. a montré que jusqu'à présent ces matériels n'étaient remplacés que dans leur 6e année d'utilisation, ce qui était clairement trop long. Il empêche actuellement la mise à niveau des outils bureautiques et limite la généralisation de la messagerie "outlook". Compte tenu de ces constats, il sera prochainement demandé dans la perspective des budgets à venir les crédits nécessaires à une accélération du renouvellement du parc informatique des mairies d'arrondissement.
Un dernier mot sur les points que vous avez évoqués, Madame la Maire, s'agissant de la difficulté que représente l'existence de plusieurs interlocuteurs s'agissant soit des services administratifs, soit des cabinets des maires d'arrondissement.
Vous savez que le C.T.P. central qui doit se tenir cette semaine va être saisi d'un projet de réorganisation de l'actuelle D.L.T.I. avec la mise en place d'une Direction des systèmes et technologies de l'information, et dans ce cadre-là nous travaillons sérieusement à l'unification des interlocuteurs en matière de gestion des parcs informatiques parce que nous sommes très conscients que la situation actuelle concourt peu à la clarté, à l'efficacité.