Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Vœu déposé par MM. CASTAGNOU et DUTREY relatif à la préservation de la gare Montrouge, de la Petite ceinture ferroviaire.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2007


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous allons à présent examiner le voeu référencé 39 dans le fascicule, relatif à la préservation de la gare Montrouge, de la petite ceinture ferroviaire, et déposé par MM. Pierre CASTAGNOU et René DUTREY.

Je donne la parole à M. le Maire du 14e arrondissement.

M. Pierre CASTAGNOU, maire du 14e arrondissement. Merci, Monsieur le Maire, pour cette excellente introduction.

Effectivement, ce v?u présenté par René DUTREY et moi-même, adopté à l?unanimité du Conseil d?arrondissement, a pour objet la préservation de la gare Montrouge, qui est une des deux gares de Petite ceinture sur les trois d?origine, qui subsiste dans le 14e arrondissement et qui est située avenue du général Leclerc.

Cette gare, ainsi que le parking et les terrains de tennis situés le long de la rue de Coulmiers, sont la propriété de la SOVAFIM qui est une société publique chargée de la vente des biens de l?Etat, notamment des terrains et bâtiments anciennement dévolus au transport ferroviaire et jugés aujourd?hui par l?Etat inutiles.

Il se trouve que cette gare est un élément du patrimoine de l?histoire parisienne et de ce quartier. Je précise que ce bâtiment, dont l?architecture d?origine est de grande qualité, conserve des éléments en bon état. La mairie du 14e a exprimé le souhait de la préservation de cette gare, répondant d?ailleurs en cela à une demande insistante et légitime du conseil de quartier Jean Moulin.

Celui-ci a d?ailleurs pris une initiative, que j?ai approuvée, de lancer une étude de faisabilité du réemploi de la gare, s?appuyant sur une étude historique du bâtiment et l?hypothèse de la création d?un équipement de proximité qui serait utile dans ce quartier.

Et j?ai d?ailleurs accepté que cette étude soit financée sur le budget du conseil de quartier.

Nous attendons, bien entendu, les résultats de cette étude qui vient d?être lancée.

Le conseil du 14e arrondissement a réaffirmé son souhait que le bâtiment de la gare de Montrouge soit préservé et il demande au Conseil de Paris d?appuyer ce souhait. Il émet le v?u que la Commission du Vieux Paris soit saisie de ce dossier de la gare Montrouge et que le Maire de Paris intervienne auprès de la SOVAFIM, afin que, quelles que soient les modalités financières et programmatiques retenues pour l?évolution de ce site, la préservation de cette gare soit une contrainte architecturale imposée aux futurs opérateurs.

Je me suis laissé dire qu?il y avait urgence, étant donné l?impatience de la SOVAFIM de réaliser son projet qui aurait pour conséquence d?entraîner la démolition de la gare Montrouge. C?est la raison pour laquelle nous avons déposé ce v?u auprès du Conseil de Paris en souhaitant qu?il l?adopte.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire.

Sur le v?u n° 39, Monsieur CAFFET ?

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint. - L?avis de l?Exécutif est favorable, mais je voudrais préciser à M. CASTAGNOU que la SOVAFIM n?a pas de projet immobilier sur cette parcelle. En effet, cette emprise était une propriété R.F.F., transférée à la SOVAFIM, qui est chargée de le vendre. Ce n?est donc pas la SOVAFIM qui a un projet immobilier et je n?ai pas le sentiment que la SOVAFIM soit extrêmement pressée pour lancer une consultation à l?heure actuelle.

Mais ceci n?empêche rien à la justesse de ce v?u que l?Exécutif soutient.

Avis favorable.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le voeu déposé par MM. Pierre CASTAGNOU et René DUTREY.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de voeu est adopté. (2007, V. 283).