Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2007


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec une grande émotion le décès survenu le 26 septembre 2007 de M. Christian de La Malène, ancien ministre, ancien sénateur, ancien député, ancien député européen, ancien conseiller de Paris, ancien conseiller général de la Seine et ancien conseiller municipal de la Capitale.

(Les conseillers se lèvent).

Engagé volontaire à 19 ans puis fait prisonnier, Christian de La Malène s?évade et reprend les armes.

Il termine la guerre en qualité de lieutenant, titulaire de la Croix de guerre.

Docteur en droit, membre du R.P.F. dès 1948, il devient secrétaire du groupe des Républicains sociaux à l?Assemblée Nationale puis au Conseil de la République.

En 1958, il est élu député U.N.R. de la 16e circonscription de la Seine dans le 14e arrondissement et sera réélu jusqu?en 1977.

D?août 1961 à avril 1962, il participe au gouvernement de Michel Debré comme secrétaire d?Etat chargé de l?information.

Il fut aussi ministre chargé de la recherche scientifique et des questions atomiques et spatiales dans le gouvernement de Georges Pompidou en 1968.

Elu en 1965 conseiller municipal de Paris dans le 14e arrondissement, il est régulièrement reconduit dans ce mandat jusqu?en 1989, date à laquelle il démissionne en vertu de la loi sur le cumul des mandats.

Au sein de la municipalité parisienne, il exerça les fonctions de rapporteur général du budget de la Ville de Paris de 1965 à 1977, de Premier Adjoint au Maire de Paris chargé des finances de 1977 à 1983 et enfin d?Adjoint spécial au Maire de Paris de 1983 à 1989.

Il assura, en outre, la cogérance de la Société d?étude pour l?aménagement des Halles de Paris et des secteurs limitrophes en 1968. Puis il présida la Société anonyme d?économie mixte d?aménagement, de rénovation et de restauration du secteur des Halles en 1969.

Il devint sénateur de Paris en 1977, siégeant sur les bancs de la Haute Assemblée jusqu?en 2004.

Je veux également rappeler que Christian de La Malène représenta la France dans les instances européennes de 1958 à 1994, d?abord l?Assemblée des Communautés européennes jusqu?en 1979, puis, en qualité de député européen, de 1979 à 1994.

Christian de La Malène laissera la trace d?un homme de conviction dont beaucoup ici, et j?en fais partie, éprouvèrent la droiture et l?intelligence.

Au nom du Conseil de Paris et en mon nom personnel, je veux exprimer à l?ensemble de sa famille et à ses amis les condoléances très sincères de notre Assemblée.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).

M. LE MAIRE DE PARIS. - Le Conseil de Paris a également appris avec émotion le décès survenu le 23 octobre dernier de M. André Meunier, ancien conseiller de Paris et ancien conseiller régional. Docteur en médecine, gaulliste de la première heure, celui-ci participe à la résistance au sein du Mouvement de libération nationale, ainsi qu?à la libération de Paris en qualité de directeur médical des secouristes de la Croix-Rouge française de Paris-Centre.

(Les Conseillers se lèvent).

Chef de service ORL à l?hôpital Avicenne, il fut maire du 1er arrondissement de février 1946 à mars 1977. Puis il fut élu conseiller de Paris de 1977 à 1983, période durant laquelle il siégea également au Conseil régional.

M. Meunier participa aux travaux de la 5ème Commission, fut secrétaire de la commission des Halles ainsi que conseiller délégué chargé de la liaison entre la Municipalité et l?Assistance publique - Hôpitaux de Paris. En outre, il fonda notamment l?Union régionale interfédérale des organismes privés sanitaires et sociaux. Il présida la Fondation culturelle Charles Oulmont, ainsi que le Comité du souvenir du 1er arrondissement.

M. Meunier était officier dans l?Ordre national de la légion d?honneur, Commandeur dans l?Ordre national du mérite, officier des Palmes académiques, Commandeur de l?Ordre national de la république tunisienne et titulaire du Ouissam Alaoui.

Au nom du Conseil de Paris, en mon nom personnel, je veux exprimer à son épouse, à ses enfants, à ses petits-enfants et à ses arrière-petits-enfants, ainsi qu?à l?ensemble de sa famille, les condoléances émues de notre Assemblée.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).