Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

112 - QOC 99-28 Question de M. Jacques FERON, Mme Marie-Thérèse JUNOT et M. Jean-Louis GIRAL, élus indépendants, à M. le Maire de Paris au sujet du nombre de places disponibles dans les maisons de retraite médicalisées

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Jacques FERON, Mme Marie-Thérèse JUNOT et M. Jean-Louis GIRAL à M. le Maire de Paris est au sujet du nombre de places disponibles dans les maisons de retraite médicalisées.
En voici les termes :
" Avec l'allongement de l'espérance de vie, le nombre de personnes âgées dépendantes est en forte augmentation mais, parallèlement, force est de constater que le nombre de places pour les accueillir dans les maisons de retraite spécialisées stagne.
Qu'a prévu M. le Maire de Paris, dans les années à venir, pour remédier à cette grande misère qui règne dans ce domaine ? "
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint.
Le schéma-directeur gérontologique, approuvé en janvier 1998 par votre assemblée, a été l'occasion de dresser d'une part un bilan de la situation des équipements et prestations proposés aux personnes âgées et, d'autre part de proposer les orientations visant à faire évoluer le dispositif existant à l'horizon de 5 à 10 ans.
Concernant les structures d'hébergement, l'offre en matière de places destinées aux parisiens est de 12.161 lits dont 7.182 lits sont médicalisés et 9.245 conventionnés au titre de l'aide sociale. Cette capacité d'accueil intègre les places des établissements de l'Assistance publique/Hôpitaux de Paris (A.P./H.P.) et du Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP) situés hors Paris dans la mesure où ces places sont réservées en priorité aux Parisiens.
Conformément au schéma-directeur, différents projets ont été autorisés et sont en cours de réalisation. Ainsi, 1.000 lits médicalisés supplémentaires situés à Paris intra-muros sont programmés et ouvriront entre 1999 et 2001. Il convient d'y ajouter les projets de création du secteur sanitaire (soins de longue durée), soit 290 lits (Bretonneau 18e, Henry-Dunant 16e, Sainte-Marie 15e).
D'autres projets sont en cours d'étude et seront présentés au Comité régional de l'Organisation sanitaire et sociale (CROSS) au cours des prochains mois.
De la réflexion menée pour la rédaction du schéma-directeur gérontologique ont émergé de nombreuses pistes de travail à approfondir.
Il apparaît notamment une aspiration forte et croissante des personnes âgées et de leur entourage de prolonger le maintien à domicile le plus longtemps possible.
Afin de se donner les moyens d'une connaissance plus fine des besoins des personnes âgées et ainsi d'envisager à court et moyen terme les diverses hypothèses d'aides et d'équipements à prévoir pour mieux répondre à leurs attentes, le Département de Paris a lancé en 1998, en partenariat avec la Direction des Affaires sanitaires et sociales de Paris, l'A.P./H.P., le CASVP et la Caisse nationale d'Assurance Vieillesse (CNAV), un programme d'études ambitieux dont les résultats sont attendus pour la mi-1999. Ce programme vise à :
- définir la demande des personnes âgées, en particulier en matière d'hébergement médicalisé ;
- prévoir les évolutions attendues dans ce domaine ;
- proposer des actions adaptées aux évolutions constatées.
Cette étude, dont les résultats vous seront communiquées, constituera un apport important pour fonder les décisions à prendre en ce qui concerne la politique parisienne en faveur des personnes âgées.