Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

103 - QOC 99-21 Question de M. Lionel ASSOUAD, Mme Nicole CATALA, MM. DANGLES, Claude GRISCELLI et Pascal VIVIEN à M. le Maire de Paris concernant la construction de l'Institut national de judo et arts martiaux

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Lionel ASSOUAD, Mme Nicole CATALA, MM. DANGLES, Claude GRISCELLI et Pascal VIVIEN à M. le Maire de Paris concerne la construction de l'Institut national de judo et arts martiaux.
Elle est ainsi rédigée :
" Depuis de longues années, il a été décidé de construire l'Institut national de judo et des sports martiaux au 21-25, avenue de la Porte-de-Châtillon (14e), terrain qui appartient à la Ville de Paris.
Le permis de construire de ce complexe sportif tant attendu, qui comprend également des commerces, un hôtel de tourisme et des places de stationnement, a été délivré le 15 juin 1998.
Les travaux, qui avaient normalement commencé, sont arrêtés depuis novembre 1998.
Aussi, M. Lionel ASSOUAD, Mme Nicole CATALA, MM. DANGLES, Claude GRISCELLI et Pascal VIVIEN, très soucieux de voir se réaliser cet ensemble sportif de portée nationale, depuis longtemps annoncé, demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur préciser la date de reprise du chantier et la fin des travaux. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Michel BULTÉ, adjoint.
Conformément aux dispositions de la délibération du Conseil de Paris en date du 29 septembre 1997, la Ville de Paris a conclu avec la Fédération française de Judo et des Disciplines associées (FFJDA), le 8 octobre 1997, un bail emphytéotique portant location du terrain communal sis : 21/25, avenue de la Porte de Châtillon à Paris 14e.
Ce bail prévoit la réalisation d'un pôle sportif comportant une salle polyvalente et des bureaux, un pôle hôtelier, et un pôle commercial augmenté de 326 places de stationnement.
Dans cette perspective, le permis de construire initial délivré le 7 novembre 1991 a été complété par deux permis de construire modificatifs délivrés les 22 décembre 1997 et 15 juin 1998. Ces autorisations ont permis que débutent les travaux inhérents aux fondations de cet ensemble immobilier.
Parallèlement, la Fédération française de Judo et des Disciplines associées a présenté à la Ville de Paris, pour agrément préalable conformément aux dispositions du bail emphytéotique signé le 8 octobre 1997, un projet visant à la cession partielle du bail emphytéotique initial portant en particulier sur le pôle hôtelier, en vue de la réalisation pour le compte de la société ACCOR, d'un hôtel " FORMULE 1 " comportant 363 chambres.
Ce projet qui est en cours d'étude par les services communaux, devrait faire l'objet d'une réponse dans un délai très rapproché qui, dès son obtention, permettra le redémarrage des travaux et la complète réalisation de l'opération dans un délai compris entre 15 et 18 mois.