Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

114 - QOC 99-32 Question de Mme Martine BILLARD, élue " Les Verts " à M. le Maire de Paris concernant la " Maison des métallos " (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme Martine BILLARD à M. le Maire de Paris concernae la " Maison des métallos ".
En voici les termes :
" La " Maison des métallos " située 94, rue Jean-Pierre-Timbaud (11e) est un témoignage inestimable des luttes ouvrières dans la Capitale.
Depuis juin 1998, la Fédération C.G.T. métaux a fait connaître son intention de vendre ses locaux et d'y voir implanter un projet associatif et culturel, prolongeant la mémoire syndicale et respectant une architecture industrielle particulièrement originale.
Dès qu'ils ont eu connaissance de l'offre de vente, les élus de l'arrondissement ont demandé à la Ville de Paris de faire jouer son droit de préemption, en soulignant l'importance de ce lieu dans le Développement social urbain en cours.
Située au coeur du périmètre du D.S.U. " Fontaine-au-Roi ", la " Maison des métallos " représente en effet une opportunité unique d'implanter un ensemble de proximité dans un quartier défavorisé en terme d'équipements publics, sociaux et culturels.
Après une étude de faisabilité, un Collectif inter-associatif propose que l'ensemble architectural de 4.000 mètres carrés soit scindé en 4 unités :
- une salle polyvalente multidisciplinaire ;
- une M.J.C. ;
- une maison des cultures et des savoirs ;
- un espace multimédia.
Ce projet de reconversion a reçu le soutien de la Municipalité du 11e arrondissement et du tissu associatif. Une pétition a déjà recueilli plusieurs centaines de signatures. Les conditions d'acquisition (selon l'estimation des Domaines) et de rénovation permettent d'envisager cette opération et de rechercher des partenariats.
Or, les rencontres avec les services de la Ville de Paris ne traduisent, jusqu'à ce jour, aucun engagement de celle-ci.
Mme Martine BILLARD demande donc à M. le Maire de Paris de prendre en compte la dimension sociale et culturelle du projet et, pour cela, de faire jouer le droit de préemption afin d'engager l'opération de rénovation. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Michel BULTÉ, adjoint.
Les auteurs de la question souhaitent que la Ville de Paris exerce son droit de préemption sur l'immeuble 94, rue Jean-Pierre-Timbaud dans le 11e arrondissement, afin d'y installer une salle polyvalente multidisciplinaire, une MJC, une maison des Cultures et des Savoirs, un espace multi-média.
Une demande d'acquisition de l'ensemble immobilier en cause avait effectivement été reçue le 16 septembre 1998. Le vendeur était l'Union fraternelle des Métallurgistes d'Ile-de-France. La Ville de Paris avait renoncé à faire jouer son droit de préemption d'autant plus que le prix demandé était établi en fonction du marché et de surcroît supérieur à l'évaluation des Services fonciers.
Ainsi qu'il l'avait été indiqué en réponse à deux questions orales posées lors de la séance du Conseil de Paris du 19 octobre 1998, les réflexions engagées sur les possibilités d'utilisation de ce bien ont démontré que la configuration des bâtiments ne permettrait pas d'envisager une opération mixte logements-équipements, viable financièrement, au regard des problèmes de sécurité-incendie qu'elle génèrerait.
Par ailleurs, même dans l'hypothèse d'une acquisition de l'immeuble au prix estimé par les Services fonciers, la création d'équipements culturels ou d'animation à l'adresse représenterait, tant en investissement qu'en fonctionnement, un coût très important qui dépasse les possibilités budgétaires actuelles.