Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

93 - QOC 99-3 Question de M. Philippe LAFAY à M. le Préfet de police à propos de l'insécurité qui règne sur la promenade Bernard-Lafay (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Philippe LAFAY à M. le Préfet de police est à propos de l'insécurité qui règne sur la promenade Bernard-Lafay.
En voici la teneur :
" La " coulée verte " qui s'étend sur plus de 31.000 mètres carrés, entre les portes Maillot et d'Asnières, a reçu à sa création le nom de " Promenade Bernard-Lafay ".
Ponctuée sur toute sa longueur de jardins publics et d'espaces verts aménagés, la promenade Bernard-Lafay constitue pour nombre de riverains un havre de verdure et de quiétude.
Or, depuis de nombreux mois, la tranquillité des lieux est régulièrement troublée par des jeunes qui souillent les jardins et agressent les promeneurs.
La Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts a, en collaboration avec l'O.P.A.C de Paris, proposé à l'Assemblée, lors de la séance des 14 et 15 décembre derniers, l'installation d'une clôture de 2 mètres de haut posée sur un muret bétonné, afin d'améliorer la sécurité et la tranquillité des riverains.
Cependant, cet aménagement ne pourra être efficace que si une surveillance constante des forces de l'ordre est envisagée.
C'est pourquoi M. Philippe LAFAY invite M. le Préfet de police à s'associer aux efforts déployés par la Ville de Paris pour faire revenir le calme et la sécurité dans ce secteur et demande quels moyens il compte mettre en oeuvre pour parvenir à cet objectif. "
La parole est à M. le Préfet de police.
M. LE PRÉFET DE POLICE. - La Coulée verte comprise entre la porte Maillot et la porte d'Asnières retient tout particulièrement l'attention des services de police.
Les surveillances soutenues qui y sont effectuées ont permis de mettre en évidence que les incivilités et les autres nuisances évoquées dans votre question sont essentiellement dues aux agissements des jeunes habitant la commune de Levallois-Perret.
Outre les opérations de sécurisation régulièrement menées sur ce site, les îlotiers adaptent en permanence leur action en fonction des renseignements obtenus, mais aussi de l'évolution de la situation de ce secteur.
Pour la période du 1er janvier 1998 au 15 janvier 1999, cet engagement policier s'est traduit par la mise à disposition de la Police judiciaire de 38 personnes pour divers délits.
En complément, viennent s'ajouter les actions partenariales qui se sont développées entre la Préfecture de police et l'O.P.A.C. de Paris.
Il convient, à ce titre, d'évoquer la participation de fonctionnaires de police aux réunions mensuelles de concertation au cours desquelles sont dégagées des réponses adaptées aux difficultés signalées.
Je puis vous donner l'assurance que l'ensemble de ces mesures seront poursuivies, afin de répondre aux légitimes attentes des riverains et des usagers de la promenade Bernard-Lafay.