Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

63 - QOC 99-68 Question de M. Jean-Marie LE GUEN et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos de l'école élémentaire Levassor (13e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Jean-Marie LE GUEN à M. le Maire de Paris est à propos de l'école élémentaire Levassor, située dans le quartier de la Porte-d'Ivry, dans le 13e.
Je vous en donne lecture :
" L'école élémentaire Levassor, située dans le quartier de la Porte-d'Ivry, est un établissement se trouvant dans le périmètre de la Zone d'éducation prioritaire du 13e arrondissement.
Cet établissement accueille 237 scolaires, dont 208 déjeunent à la cantine dans un bâtiment en bois datant d'une quarantaine d'années. L'état général du bâtiment est très mauvais. La partie extérieure est extrêmement dégradée et décrépie, les réfectoires sont délabrés, bruyants et ne disposent que de 2 robinets d'eau par salle. La rampe d'accès au réfectoire est trop pentue et il est donc difficile et dangereux pour le personnel de cantine d'y faire monter les chariots de nourriture. Une 3e salle est utilisée comme salle de dessin et ne dispose pas de chauffage.
Les toilettes jouxtant la cantine sont tout aussi détériorées : la porte d'entrée a disparu depuis bien longtemps, les odeurs sont désagréables, les fuites d'eau permanentes, les portes, mal conçues, ont déjà provoqué des accidents.
Comme M. le Maire de Paris peut le constater, ces bâtiments ne sont plus adaptés pour accueillir des enfants et les obligent à manger trop rapidement et dans le bruit.
Le Gouvernement a fait des efforts financiers importants pour affecter des moyens supplémentaires aux zones et réseaux d'éducation prioritaire afin de permettre la réussite scolaire de tous et, notamment, de ceux qui connaissent des conditions de vie plus difficiles.
M. Jean-Marie LE GUEN et les membres du groupe socialiste et apparentés attendent donc de la Ville de Paris qu'elle accorde la même priorité que l'Etat aux quartiers et aux écoles défavorisés.
C'est pourquoi ils demandent à M. le Maire de Paris de mettre à l'ordre du jour d'une prochaine séance du Conseil de Paris la reconstruction de ces locaux. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Jean de GAULLE, adjoint.
" La Ville est particulièrement sensible à l'amélioration de la vie quotidienne à l'école, et fait porter ses efforts en ce domaine tout spécialement dans les zones d'éducation prioritaire.
A cet égard les sanitaires de l'école élémentaire, 3, rue Emile-Levassor, seront rénovés durant l'été 1999. Par ailleurs, la refonte totale du service de restauration du groupe scolaire fait l'objet d'une étude approfondie.
Très récemment, un sinistre d'ordre matériel s'est déclaré dans cette école ; les travaux de réfection seront réalisés dès l'été prochain, afin de ne pas perturber la vie scolaire.
Cette démarche s'inscrit dans la continuité, puisque de 1996 à 1998 près de 2,8 millions de francs ont été investis dans le groupe scolaire 51-53, avenue de la Porte-d'Ivry- 3, rue Emile-Levassor.
S'agissant des efforts financiers du gouvernement, il faut rappeler les menaces pesant aussi bien sur le nombre de Z.E.P. répertoriées à ce jour sur le territoire parisien, que sur le nombre d'enseignants en postes dans les écoles concernées.