Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

81 - QOC 99-55 Question de MM. Pierre MANSAT, Henri MALBERG, Michel VION et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos de l'équipement du collège Lucie-Faure (20e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de MM. Pierre MANSAT, Henri MALBERG et Michel VION à M. le Maire de Paris est à propos de l'équipement du collège Lucie-Faure (20e).
Elle est ainsi libellée :
" MM. Pierre MANSAT, Henri MALBERG, Michel VION et les membres du groupe communiste attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur la situation du collège Lucie-Faure, l'un des 9 collèges qui sont encore, depuis 1982, sous la tutelle de la Ville de Paris.
Comme bien d'autres collèges, le collège Lucie-Faure connaît en effet des difficultés. Il figure d'ailleurs parmi les établissements proposés par l'Académie de Paris pour un classement en réseau d'éducation prioritaire. Malheureusement, ce collège doit en plus faire face à des conditions pénibles liées à son éclatement en 2 entités : l'une se situant 40, rue des Pyrénées l'autre, 10, rue Cristino-Garcia.
Toutefois, certains des problèmes rencontrés sont liés spécifiquement à son statut de " collège municipal ". Cette situation entraîne une dotation en matériel totalement inadaptée. Le conseil d'administration du collège, qui s'est tenu le 16 novembre dernier, a adopté une motion unanime soulignant que les tables ne sont même pas à la taille des élèves de 3e qui ne peuvent passer leurs genoux sous les plateaux.
Le Recteur de l'Académie de Paris a pris la décision de proposer, à titre de régularisation, la départementalisation du collège pour la prochaine rentrée. Dans cette attente, MM. Pierre MANSAT, Henri MALBERG, Michel VION et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris de répondre favorablement aux demandes formulées depuis longtemps par le Conseil d'administration de lui fournir un minimum nécessaire à l'accomplissement du travail des collégiens. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Jean de GAULLE, adjoint.
Le collège Lucie-Faure a bénéficié, en 1998, de 198.539,83 F d'équipements. Il a notamment été pourvu de 15 micro-ordinateurs et de 6 imprimantes, destinés, en particulier, à l'enseignement de la technologie et au centre de documentation et d'information.
Cet effort d'équipement sera poursuivi en 1999. Dans ce cadre, une attention toute particulière sera apportée aux problèmes de mobilier, récemment signalés par le Conseil d'Etablissement.
Bien entendu, la Municipalité restera vigilante s'agissant des projets de classement en réseau d'éducation prioritaire.
Elle compte, pour ce faire, sur le soutien des élus de l'opposition.