Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

116 - QOC 99-34 Question de Mme Martine BILLARD, élue " Les Verts " à M. le Maire de Paris au sujet d'une coupure d'eau dans les 19e et 20e arrondissements

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme Martine BILLARD à M. le Maire de Paris est au sujet d'une coupure d'eau dans les 19e et 20e arrondissements
En voici les termes :
" Le jeudi 7 janvier, une grande partie du 20e arrondissement ainsi qu'une partie du 19e arrondissement se sont trouvés privés d'eau plusieurs heures, entre 21 heures 30 et minuit.
Le service d'urgence était extrêmement difficile à joindre, son standard téléphonique étant saturé. De plus, la personne de permanence, n'appartenant pas à la Compagnie des eaux de Paris, était incapable de fournir une explication sur les causes de cette coupure, ni d'en indiquer la durée. En effet, cette dernière sous-traite la gestion de la permanence des urgences.
A l'occasion d'autres coupures d'eau, un service d'information auprès des commerçants avait été mis en place. Cela n'a pas été le cas cette fois-ci.
Mme Martine BILLARD s'étonne qu'un arrêt de l'approvisionnement en eau potable d'une telle ampleur puisse se produire à Paris et demande à M. le Maire de Paris de lui indiquer :
1°) si la délégation de service public à la Compagnie des eaux prévoit la sous-traitance des appels d'urgence ;
2°) s'il est conforme à la délégation de service public que des milliers d'habitants restent plusieurs heures sans eau potable sans qu'aucune information soit mise en oeuvre et sans système de secours. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Lucien FINEL, adjoint.
Dans la soirée du 7 janvier 1999, les usagers du réseau " Belleville réservoir " et plus particulièrement les habitants de certaines rues du 20e arrondissement entre la rue de Belleville et le boulevard Mortier et la partie basse des Buttes Chaumont ont signalé une interruption ou des baisses de pression de l'alimentation en eau de leurs immeubles.
Dès 21 h 30, les agents d'astreinte de la Compagnie des Eaux de Paris et de la Société Anonyme de Gestion des Eaux de Paris ont été alertés par des appels téléphoniques et ont engagé les investigations nécessaires.
L'origine de cet incident a été localisée vers 22 h 30 au réservoir de Belleville. Il était dû à une manoeuvre incomplète à la suite de travaux réalisés sur ledit réservoir. Par mesure de sécurité, et afin d'éviter une éventuelle rupture de canalisation, la remise en eau de ce sous réseau a été progressive et la pression normale rétablie vers 23 h 45.
Entre 21 h 30 et 23 h 30, 121 plaintes ont été enregistrées directement par la Compagnie des Eaux de Paris ou par l'intermédiaire du serveur vocal " All'eau de Paris ". De très nombreux appels d'urgence ont donc été réceptionnés par la Compagnie.
Tant que l'origine de l'incident n'avait pas été détectée, il était logiquement difficile d'informer les appelants de la nature précise du problème.
Il va de soi qu'une coupure d'eau inopinée représente toujours une gêne pour les usagers. Il convient cependant de souligner d'une part qu'un tel incident est rarissime, d'autre part qu'il s'est produit en fin de soirée, limitant la gêne occasionnée, et enfin que les moyens existants ont permis de donner l'alerte, de localiser le problème, d'y remédier et d'effectuer la remise normale en eau dans un laps de temps qui n'a guère excédé deux heures, ce qui est difficilement assimilable à une défaillance majeure du délégataire.