Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

79 - QOC 99-53 Question de M. Alain LHOSTIS et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris sur l'éventuel déménagement de l'atelier situé 208, quai de Jemmapes (10e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1999


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Alain LHOSTIS à M. le Maire de Paris est au sujet de l'éventuel déménagement de l'atelier situé 208, quai de Jemmapes (10e).
Je vous en donne lecture :
" L'attention de M. le Maire de Paris a été attirée sur un éventuel déménagement de l'atelier situé 208, quai de Jemmapes (10e), qui regroupe actuellement 50 éboueurs-conducteurs et 4 chefs d'équipes de nettoiement.
La présence d'un tel atelier sur les berges du canal Saint-Martin ne constitue pas un obstacle au réaménagement des abords de la promenade le long du canal. En effet, les sorties de véhicules à 6 heures et 20 heures ne constituent pas une nuisance du fait de l'absence d'immeubles d'habitation à cet endroit.
En revanche, la présence humaine à ces horaires contribue à la sécurisation de ces espaces.
En outre, le nettoiement des berges, même s'il demeure insuffisant du fait d'effectifs trop restreints, bénéficie de l'implantation sur place de cet atelier.
Les inconvénients liés à la présence de déchets ont déjà été réduits et il est techniquement possible - moyennant un investissement raisonnable - de les supprimer totalement.
Une première tranche de travaux de rénovation des ateliers - qu'il faut maintenant compléter par la deuxième phase - a été réalisée pour un coût de plus de 1 million de francs, supportés par la collectivité parisienne.
M. Alain LHOSTIS et les membres du groupe communiste estiment donc qu'il est possible de concilier une activité indispensable à la vie quotidienne et créatrice d'emplois de proximité avec des objectifs d'amélioration de l'environnement.
En conséquence, ils demandent à M. le Maire de Paris :
1°) s'il confirme le maintien sur place de l'atelier concerné ;
2°) quelles mesures il entend prendre pour garantir la qualité de l'environnement dans les abords de la promenade sur berges, notamment en assurant leur nettoiement fréquent, en installant des corbeilles à papiers et en instaurant et faisant respecter une stricte limitation au pas de la vitesse des véhicules. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint.
La redynamisation et le réaménagement du bassin de la Villette et de ses abords est un projet particulièrement important qui a déjà donné lieu à la création d'équipements qui contribuent à l'amélioration de l'image de ce quartier et à la qualité de vie de ses habitants.
Dans ce cadre, de nouveaux aménagements sont actuellement à l'étude. Parmi les hypothèses retenues figure le déménagement de certains services municipaux installés sur cette zone, pour implanter à leur place des équipements d'animation culturelle et de loisirs.
Dans les hypothèses de travail actuelles, la possibilité de reloger sur d'autres emplacements les services de la Direction de la Protection de l'Environnement en bordure du bassin Louis-Blanc est en cours d'examen. Seraient concernés une subdivision de la Section de l'Assainissement, ainsi qu'un atelier d'engins des Services Techniques de la Propreté de Paris. En tout état de cause, il ne s'agit pour l'instant que d'une hypothèse.
En matière de circulation automobile, la Direction de la Voirie et des Déplacements (Section des Canaux) vient de réaliser un aménagement des berges du quai de Jemmapes destiné à restreindre les déplacements de véhicules en diminuant les périmètres de circulation et de stationnement de manière à favoriser la promenade des piétons et l'accès aux bateaux.
En ce qui concerne la propreté, le problème essentiel est celui des déjections canines. Votre assemblée ayant délibéré en novembre sur ce sujet, la mise en oeuvre d'un nouveau marché permettra, dès le printemps, un accroissement significatif des prestations de ramassage par moto, ce qui amènera une amélioration très nette de la situation. Enfin, l'équipement en corbeilles à papiers va prochainement faire l'objet d'un aménagement tenant compte des caractéristiques du site.