Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen relatif aux cartes “Emeraude” et “Améthyste”.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du v?u référencé n° 54 dans le fascicule, déposé par le groupe M.R.C. et qui a trait au remplacement des cartes ?Emeraude? et ?Améthyste? en cas de vol ou de perte.

Madame CAPELLE ? Sujet que nous connaissons bien.

Mme Liliane CAPELLE. - Monsieur le Maire, je vais peut-être vous paraître un peu monomaniaque, mais oui? mais c?est un vrai sujet de préoccupation.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Vous connaissez la réponse ?

Mme Liliane CAPELLE. - Non, justement ! Je suis un peu monomaniaque mais c?est un sujet qui préoccupe beaucoup les personnes retraitées, notamment celles qui sont détentrices d?une carte ?Emeraude?.

Sous l?ancienne Municipalité, nous avions fini par obtenir que celle-ci soit remplacée suite à une agression avec violence. Les moyens techniques ont quand même changé. Maintenant, il y a la télébillettique, etc. donc il y a moyen de faire opposition sur une carte qui a disparu. Il serait donc opportun, comme nous l?ont écrit à plusieurs reprises les différents présidents de la R.A.T.P. qui ont dit : nous allons mettre cela à l?ordre du jour puisqu?il est possible maintenant de faire en sorte que d?autres cartes puissent être faites en bloquant l?ancienne, comme cela il n?y a pas d?utilisation frauduleuse.

Je précise que je ne demande pas à la Ville de racheter ces cartes puisque c?était cela l?enjeu, il fallait que la Ville les rachète. Avec les moyens modernes qui existent, ce problème n?existe plus. Je vous demande donc - puisque le S.T.I.F., comme nous l?avons évoqué hier, se met en place -, que le S.T.I.F. mette en place au plus vite le basculement sur télébillettique et qu?une fois cette réforme effectuée, ils prennent les dispositions techniques nécessaires pour rendre possible au plus vite sans frais supplémentaires, ni pour la Ville de Paris ni pour le détenteur, le remplacement automatique des cartes ?Emeraude? et ?Améthyste? en cas de perte ou de vol sans violence.

C?est un sujet qui, je vous assure, préoccupe beaucoup les personnes âgées quand elles perdent leur carte au mois de janvier et qu?il leur faut attendre toute l?année pour la faire remplacer.

Voilà. Cela permet aussi aux personnes âgées de se déplacer.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La parole est à M. BAUPIN.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Je vais répondre très rapidement pour dire que je donnerai un avis favorable par rapport à ce v?u qui est déjà à l?étude dans le cadre du schéma gérontologique puisque la question des transports est importante pour les Parisiens retraités. Evidemment, tout cela va dépendre de discussions avec le S.T.I.F. puisque ce dispositif ne dépend pas de la Ville. Cela va nécessiter que dans le cadre du nouveau S.T.I.F., dans l?ensemble de la réflexion tarifaire que nous allons avoir, nous prenions en compte ces différents éléments, puisque je rappelle que ces cartes sont des cartes parisiennes.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Oui, Monsieur LEBEL.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Une explication de vote au nom du groupe U.M.P. qui va voter évidemment pour le v?u présenté par M. SARRE. Il est tout de même étonnant, Monsieur l?adjoint chargé de la voirie et des transports, Monsieur BAUPIN, que vous disiez que tout ceci dépend du S.T.I.F. Cela dépend évidemment de la R.A.T.P. et de la Ville. Comme le disait un de vos collègues tout à l?heure, c?est une simple manipulation électronique qui annule la carte perdue et qui autorise donc la Ville et le centre d?action sociale à donner une nouvelle carte. Je ne vois pas en quoi cela crée des difficultés.

En effet, on ne la repaie pas. Parce que si on l?annule, on ne la repaie pas. Bien sûr que non.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Attendez, Monsieur LEBEL?

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - C?était le cas autrefois.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Cette demande, cela fait 15 ans que je la connais donc...

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Oui, mais moi aussi.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. D?accord.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Aujourd?hui, c?est possible grâce à l?électronique.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - C?est la première fois que j?entends dire qu?il y a peut-être une perspective de régler le problème et j?en suis le premier satisfait.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Nous sommes tous satisfaits.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur LEBEL, je pense qu?il faut tout de même donner acte à cette Municipalité qui a fait le maximum pour aller dans ce sens-là.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Oui.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. Soutenons ce v?u?

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Tout à fait d?accord mais ce que dit M. BAUPIN m?étonne.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il n?est pas défavorable.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Il y a comme une réticence de sa part. De toute manière, nous voterons ce v?u.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe M.R.C.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2006, V. 77).

Et vous suivrez cela avec nous d?une façon très attentive.