Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DVD 28 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer la convention régissant les règles d’organisation entre les maîtres d’ouvrage Ville de Paris, Réseau Ferré de France et la R.A.T.P. relative au prolongement de la ligne de tramway T2 d’Issy les Moulineaux Val de Seine - Porte de Versailles.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DVD 28 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer la convention régissant les règles d?organisation entre les maîtres d?ouvrage Ville de Paris, Réseau Ferré de France et la R.A.T.P. relative au prolongement de la ligne de tramway T2 d?Issy-les-Moulineaux à Val de Seine.

La parole est à M. ALAYRAC.

M. Gilles ALAYRAC. - Merci, Monsieur le Maire, chers collègues.

Il est nécessaire de profiter de ce débat qui porte sur une convention concernant le prolongement du tramway T2 pour dire certaines vérités. En effet, les atermoiements de l?Etat dans le financement du prolongement du T2, La Défense, Issy-les-Moulineaux jusqu?à la Porte de Versailles, ont provoqué des retards qui sont préjudiciables aux Parisiens.

Le gel des crédits de l?Etat en 2004 et 2005 pendant deux ans, ce qui n?est pas rien en termes financiers, a bouleversé le calendrier prévisionnel. Rappelons que ce prolongement, qui était d?ailleurs prévu dans le dernier Contrat de plan, est inscrit dans le contrat actuel, couvrant la période 2000-2006, qui arrive à échéance cette année. Et alors que l?enquête publique a été bouclée en 2004 et que, juste après en novembre, le S.T.I.F. a donné son feu vert, nous apprenons que la mise en service du T2 jusqu?à Paris n?interviendra pas avant l?été 2009.

Pourtant, le prolongement de cette infrastructure de transport collectif est essentiel pour tout l?Ouest parisien. Il permettra à des milliers de Parisiens mais aussi de Franciliens de ne plus utiliser leur voiture et il devrait contribuer à désengorger la Porte de Versailles et son Parc des Expositions, les riverains et nous-mêmes en savons quelque chose, en ce moment, avec le Salon de l?Agriculture.

A cette inquiétude relative au retard pris sur le calendrier, s?en ajoute une seconde, Monsieur le Maire : le prolongement du T2 qui doit permettre d?assurer la correspondance avec la ligne 8 du métro au niveau de la station Balard. Ceci implique la création d?un couloir souterrain au sud de cette station pour assurer un accès jusqu?au niveau de la station du T2 qui, elle, sera placée au niveau d?Aquaboulevard.

La R.A.T.P. est favorable au prolongement du quai de la station Balard. Et qu?apprenons-nous ? Que pour ce projet qui va représenter 20 millions d?euros environ, l?Etat ne voudrait pas mettre un centime au pot, alors que le développement des transports publics représente pourtant un enjeu essentiel pour la vie au quotidien des habitants qui n?ont d?ailleurs de cesse de nous interpeller sur la demande de développement de ces transports. La Ville de Paris, le Conseil régional, quant à eux, tiennent leurs engagements et respectent le calendrier des financements des grandes infrastructures.

L?Etat, lui, laisse les collectivités locales seules face à nos concitoyens, assurer le financement de ces grands travaux qui devraient pourtant être mieux partagé. Ceci méritait, je crois, d?être clairement dénoncé.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. Je partage vraiment totalement l?intervention de M. ALAYRAC et les inquiétudes qu?il a exprimées en ce qui concerne la participation de l?Etat à ce projet. Il a évoqué évidemment la correspondance de la ligne 8 sur lequel le projet n?est pas financé aujourd?hui. C?est une véritable préoccupation parce que cela fait partie intégrante de ce projet de tramway T2.

On pourrait évidemment aussi souligner qu?aujourd?hui nous n?avons pas encore de confirmation de la part de l?Etat sur le financement de la tranche de travaux de l?extension du tramway T2. Nous avons eu une confirmation début 2006 du financement des travaux préparatoires réalisés en 2005 et, aujourd?hui, nous sommes en attente de ce que le C.I.A.D.T. pourrait faire émerger comme réponse. Or on croit comprendre que l?Etat est en train de dire qu?il ne financerait pas l?intégralité de l?actuel Contrat de plan Etat-Région, qu?il voudrait arrêter à la fin 2006. Nous sommes donc préoccupés.

Mais nous avons le sentiment que le tramway T2 étant aujourd?hui avancé, malgré le retard pris à cause des tergiversations de l?Etat, mais suffisamment avancé pour être mené à bien. C?est un projet de tramway qui est très largement attendu, qui a fait l?objet de nombreuses concertations, notamment pour la desserte de la porte de Versailles, et qui apportera un plus extrêmement important.

Je partage donc totalement la vigilance à laquelle nous appelle M. ALAYRAC.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 28.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DVD 28).