Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DLH 37 - Autorisation à M. le Maire de Paris de consentir au dépôt par COGECEL d’une demande de permis de démolir auprès de la commune de la Celle Saint-Cloud (78) en vue de la déconstruction d’une station géothermique située sur le Domaine de Beauregard. Vœu déposé par le groupe “Les Verts”.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2006


 

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous passons à l?examen du projet de délibération DLH 37 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de consentir au dépôt par COGECEL d?une demande de permis de démolir auprès de la commune de La Celle Saint-Cloud dans les Yvelines en vue de la déconstruction d?une station géothermique située sur le domaine de Beauregard, sur lequel le v?u référencé n° 17 dans le fascicule, est déposé par les membres du groupe ?Les Verts?.

Je donne la parole à M. Jean-François BLET.

M. Jean-François BLET. - Monsieur le Maire, une station de géothermie prélevant l?eau chaude à grande profondeur a été réalisée au début des années 80 sur une des parcelles boisées du Domaine de Beauregard dans les Yvelines afin d?y chauffer les immeubles gérés par la SIEMP qui comprennent 2.500 logements.

L?exploitation de cette station a été confiée à la COGECEL et a été interrompue le 1er janvier 1989 suite à des problèmes de fonctionnement liés à un ensablement, semble-t-il, au niveau de la nappe phréatique.

La reprise de l?exploitation n?a pas été envisagée parce que le chauffage au gaz a paru à cette époque plus rentable. Nous n?en étions pas encore aux prémisses de la crise énergétique, et le coût environnemental à l?époque n?était pas pris en compte.

Aussi, compte tenu de l?intérêt disons écologique et en termes d?économie d?énergie de la géothermie dont l?exploitation n?aboutit à aucun rejet de gaz à effet de serre, nous demandons dans le v?u que nous avons déposé que soit réalisée une étude de faisabilité sur l?exploitation de l?énergie géothermique pour alimenter le Domaine de Beauregard gérée par la S.I.E.M.P. à La Celle Saint-Cloud.

Depuis le dépôt de ce v?u, nous avons appris qu?une étude aurait été réalisée en 2003 et qu?elle aurait conclu à de réelles difficultés d?exploitation d?une nouvelle station en raison de ces risques d?ensablement déjà constatés antérieurement dans les années 80.

Cette étude ne nous ayant pas été communiquée pour l?instant, nous maintenons toutefois notre v?u dans l?attente de renseignements plus précis et nous pensons que l?évolution des technologies peut nécessiter et mériter une étude pour voir quelle est la possibilité d?utiliser cette ressource énergétique renouvelable.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Pour la réponse de l?Exécutif, je donne la parole à M. Jean-Yves MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

M. BLET fait effectivement référence à l?étude qui a été commandée par la S.I.E.M.P. Ce n?est pas de gaieté de c?ur que la S.I.E.M.P. avait envisagé l?abandon de cette source possible d?énergie car effectivement l?étude a été faite en 2002 avec un rapport en 2003 qui faisait apparaître très clairement que la nappe aquifère serait très compliquée à exploiter, compte tenu des ensablements successifs qui ont entraîné des oxydations. Ces difficultés techniques très importantes ont donc rendues inexploitable la nappe phréatique en question.

Il faut parfois se rendre à l?évidence. Même s?il y a des évolutions technologiques, le sable reste du sable et pomper du sable, ce n?est jamais bon même avec les nouvelles techniques.

Néanmoins, vous le savez, sur d?autres sites, la S.I.E.M.P. utilise la géothermie, notamment à Vigneux, puisque 40 % de l?énergie nécessaire à l?ensemble de Vigneux est issu de la géothermie.

Donc, Monsieur BLET, je comprends bien votre scepticisme, mais peut-être pourriez-vous retirer votre v?u, au vu de l?enquête et de l?analyse qui vous seront fournies. Vous le représenterez éventuellement après avoir pris connaissance de l?étude pour laquelle je n?imagine pas un seul instant le Président de la S.I.E.M.P. vous en refuser l?accès.

M. Alain LHOSTIS,adjoint, président. - Monsieur BLET, maintenez-vous votre v?u ?

M. Jean-François BLET.- On peut effectivement le retirer, sous bénéfice d?inventaire. Lorsque nous aurons pris connaissance de l?étude et que nous aurons évoqué ce problème avec quelques experts, nous verrons si on peut suivre ou pas.

M. Alain LHOSTIS,adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 37.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DLH 7).