Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

176 - 2002, DVLR 56 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec le Conseil général du Val-de-Marne une convention de coopération pour la seconde édition du Festival de l'Oh

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2002


Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DVLR 56 autorisant M. le Maire de Paris à signer avec le Conseil général du Val-de-Marne une convention de coopération pour la seconde édition du festival de l'eau.
Je donne la parole à Mme LE STRAT.
Mme Anne LE STRAT. - Merci, Madame la Maire.
J'ai voulu intervenir sur cette délibération pour me réjouir que la Ville de Paris s'associe au Conseil général du Val-de-Marne pour la réalisation de la seconde édition du festival de l'eau.
Cette manifestation constitue, en effet, un moyen privilégié pour les habitants de Paris et du Val-de-Marne de découvrir ou de redécouvrir les enjeux de l'eau. Qu'il s'agisse de l'eau comme élément essentiel des paysages et du cadre de vie, de l'eau comme entité patrimoniale de la Culture de Paris et de sa région, de l'eau comme source de vie pour les humains comme pour la faune et la flore, enfin de l'eau comme enjeu de solidarité au niveau planétaire.
Cette mise en valeur de l'eau, sous toutes ces formes à travers ce festival, ne peut qu'être salué. Je tenais, Madame la Maire, en qualité de conseillère de Paris et de citoyenne soucieuse des questions d'environnement, à vous féliciter pour cette excellente initiative.
En qualité de présidente de la S.A.G.E.P., qui je le rappelle produit l'eau de Paris, notamment à partir de la Seine et de la Marne, j'ai également souhaité que la S.A.G.E.P. s'associe à cette manifestation prolongeant ainsi l'appui de la Ville auprès des collectivités du Val-de-Marne dont nous sommes partenaires.
Ainsi, aux côtés de la Ville de Joinville, sur le territoire de laquelle nous disposons d'une usine de production d'eau potable, nous présenterons une exposition à destination des enfants et des adultes sur le thème de l'eau et du rôle de la S.A.G.E.P. dans la filière parisienne de l'eau.
Nous organiserons également des visites guidées de cette exposition à l'intention des écoles comprenant un travail en atelier sur l'infiltration de l'eau.
Les 25 et 26 mai nous organiserons une dégustation d'eau de Paris en bord de Marne à l'occasion d'une présentation de nos actions de solidarité internationale dans le domaine de l'eau. J'espère que ce sera l'occasion de montrer à tout le monde que l'eau de Paris, contrairement à une rumeur trop malheureusement répandue, est une eau d'excellente qualité.
En partenariat avec le Conseil général du Val-de-Marne nous intégrerons, par ailleurs, le stand de la Ville de Paris consacré aux actions parisiennes en matière d'eau, aux côtés de la Direction de la Protection de l'Environnement et de la Direction de la Voirie et des Déplacements.
Enfin, nous projetons d'initier la première édition d'un concours "Artiste en eau" avec l'idée de promouvoir la réalisation d'artistes en herbe sur un thème lié à l'eau.
Toutes ces initiatives, Madame la Maire, contribueront à réconcilier les franciliens avec cette ressource précieuse, avec leur fleuve et leur rivière.
Elles participeront, j'en suis convaincue, d'une plus grande prise de conscience des enjeux de l'eau et de l'impérieuse nécessité de gérer durablement notre environnement.
Je vous remercie.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Merci.
Monsieur MANSAT, vous avez la parole.
M. Pierre MANSAT, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Je serais très bref.
Je remercie Mme LE STRAT puisqu'effectivement il s'agit de la première concrétisation venant à la suite du premier acte que le Maire de Paris a réalisé en direction d'une collectivité voisine dans le cadre de la nouvelle mandature. C'était la première rencontre d'un Maire de Paris avec le président d'un Conseil général d'un département voisin.
A l'occasion de la première édition du Festival de l'Oh, il nous a semblé intéressant de nous associer à ce festival pour prolonger le geste politique que nous avions fait en nous rendant dans le Val-de-Marne avec un bateau de la Ville de Paris. Qu'est-ce qu'il y a de plus unificateur et solidaire que le fleuve, que la Seine qui nous unit ?
Mme LE STRAT a développé toutes les dimensions concernant l'eau elle-même. J'indiquerai que, pour ceux qui n'ont pas lu la délibération, il y aura également des préfigurations de navettes entre Paris et plusieurs communes du Val-de-Marne qui pourraient être justement une forme d'expérience sur ce qui est à l'étude actuellement, c'est-à-dire des navettes régulières sur la Seine. Il y aura évidemment aussi des animations sur les escales parisiennes et des écoles du 12e et du 13e arrondissement se rendront à la cité de l'eau.
Je voudrais également souligner que ce festival de l'Oh est précédé de l'université de l'eau au cours de laquelle seront abordés de très nombreux sujets, notamment cette question ultra prioritaire qui est l'accès dans le monde à l'eau.
Je vous invite toutes et tous, ceux qui sont là au moins, à participer à cette université de l'eau.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Merci. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVLR 56.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DVLR 56).