Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

17 - 2002, DASCO 72 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention relative au plan "Paris lecture" entre la Ville de Paris, le rectorat de l'Académie de Paris et l'Association pour le développement de la lecture et des loisirs

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2002


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous continuons et nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DASCO 72 qui donne autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de restructuration des vestiaires sous les tribunes et de rénovation du collecteur au stade des Poissonniers.
Mme Nicole BORVO a demandé la parole, je la lui donne pour présenter l'amendement du groupe communiste.
M. Eric FERRAND, adjoint. - Il y a un bug !
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je ne comprends pas la difficulté.
Mme Nicole BORVO. - Excusez-moi, mais mon intervention est sur le DASCO 72 sur le plan "Paris-Lecture".
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Moi j'ai votre inscription sur le DASCO 72 qui porte sur l'autorisation à M. le Maire de Paris de signer un appel marché sur appel d'offres pour la réalisation...
D'accord, vous avez raison. Il s'agit de l'autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention relative au plan "Paris-Lecture" entre la Ville de Paris, le Rectorat de l'Académie de Paris et l'Association pour le développement de la lecture et des loisirs.
Madame BORVO, je vous donne la parole.
Mme Nicole BORVO. - Merci, Madame la Maire.
Mes chers collègues, les parents et les enseignants s'accordent à souligner l'importance de "créer" de jeunes lecteurs, de stimuler par des moyens variés l'intérêt des enfants pour la lecture, les visites de bibliothèques, les rencontres avec les auteurs, le développement de B.C.D., tous cela est très positif, mais l'immersion de toute une classe dans un bain de lecture est, à notre sens, irremplaçable. N'oublions pas que dans les classes Z.E.P. et R.E.P., la plupart des familles ont peu de livres à la maison, un certain nombre de parents ne sont pas francophones.
Il est donc indispensable que l'école apporte le maximum, que ce soit un lieu dédié aux livres de toutes sortes, romans, albums illustrés, B.D., documentaires, animateurs compétents, enseignants, "B.C.D.istes", auteurs illustrateurs et l'engagement personnel du maître et de la maîtresse qui valorise aux yeux de ses élèves la place du livre et de la lecture.
(M. le Maire de Paris reprend place au fauteuil de la présidence).
Une telle expérience vécue par l'ensemble de la classe soude les enfants autour de ce projet qui peut se prolonger par l'écriture collective d'un roman, par la lecture décidée en commun d'autres textes, expositions préparées par les professeurs d'art plastique à l'intention des parents.
Il est dommage que seules 60 classes - sur 130 qui en ont fait la demande - aient pu être accueillies en 2001 au centre "Paris-Lecture" de la rue Corvisart. Il semble important de créer un second centre "Paris-Lecture". Cela n'enlève rien à l'effort fait en matière d'offre périscolaire et d'initiatives pour développer et créer de nouveaux centres de ressources ; celui consacré aux arts plastiques a vu le jour dans le 10e et deux sont à venir sur le thème des jardins pédagogiques et citoyenneté.
Il est vrai qu'il est difficile de trouver un lieu aussi confortable que Corvisart car il faut de l'espace, des classes, des salles d'art plastique, une bibliothèque, une salle polyvalente. Il est possible de trouver des lieux et quelques pistes m'ont d'ailleurs été suggérées.
Il faut plus d'enseignants mis à disposition par l'Académie, plus d'animateurs et de professeurs de la Ville de Paris pour faire vivre l'ensemble.
C'est parce que la chose paraissait nécessaire et que ses conditions de réalisation ne sont pas aisées pour l'instant que j'ai proposé un amendement mettant en place un groupe de travail associant les trois partenaires : Ville, Académie et ADELLO, pour examiner concrètement ce qui peut être fait, à quelles conditions et dans quels délais.
Je souhaite également qu'un rapport de ce groupe de travail soit présenté aux élus de la 7e Commission afin qu'ils soient en mesure d'aider à la prise de décision.
Je vous remercie.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Monsieur FERRAND, votre avis sur cet amendement ?
M. Eric FERRAND, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Je donne un avis positif à cet amendement.
Mme BORVO avait eu l'occasion de développer longuement sa position lors du dernier Conseil de Paris et j'avais précisé que nous regarderions cette question.
J'avais également insisté sur l'offre de nos sept centres de ressources, mais également des bibliothèques d'arrondissement qui accueillent les élèves présents dans les écoles élémentaires.
Avis favorable à cet amendement.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup.
Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition d'amendement n° 4 déposée par le groupe communiste tendant à la création d'un second centre de ressources "Paris-Lecture".
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition d'amendement n° 4 est adoptée.
Je mets maintenant aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 72 ainsi amendé.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DASCO 72).