Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

149 - Vœu n° 21 présenté par M. GAREL relatif à la détention de Mme Ingrid BETANCOURT

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2002


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du v?u n° 21, présenté par M. Sylvain GAREL, relatif à la détention de Mme Ingrid BETANCOURT.
La parole est à M. GAREL.
M. Sylvain GAREL. - Monsieur le Maire, c'est un voeu qui concerne Ingrid BETANCOURT. Comme vous le savez sans doute, le 23 février dernier, Ingrid BETANCOURT, candidate des "Verts" à l'élection présidentielle en Colombie, a été enlevée par les FARC. Cela fait maintenant plus d'un mois qu'elle est retenue par ce groupe armé. Elle n'a pas pu être libérée pour assister à l'enterrement de son père malgré les nombreux appels lancés dans son pays et au niveau international.
Donc les amis d'Ingrid BETANCOURT en France sont très inquiets de cette situation pour elle et pour les autres personnes qui ont été enlevées soit avec elle soit quelques temps auparavant.
C'est donc un v?u très simple qui est bien sûr malheureusement un v?u pieux mais cela participe de la pression internationale que l'on peut faire pour pouvoir peut-être obtenir ces libérations. Il s'agit de demander au Maire de Paris qu'il use de toutes ses prérogatives pour essayer de convaincre les ravisseurs d'Ingrid BETANCOURT de la libérer ainsi que les autres personnes enlevées pour des raisons politiques. Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
La parole est à M. SCHAPIRA.
M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris ne peut qu'unanimement soutenir le v?u déposé par Sylvain GAREL et les élus du groupe "Les Verts" non seulement parce que Mme BETANCOURT est francophone et francophile, parce que cette femme mène un combat très courageux contre la corruption et le trafic de drogue, mais surtout parce que son enlèvement constitue une violation insupportable des droits de la personne en particulier et de la liberté d'expression.
Dans ce contexte, le Maire est disposé à écrire au Ministre des Affaires étrangères et à l'Ambassadeur de Colombie à Paris pour leur demander que tout soit entrepris pour obtenir la libération immédiate et sans condition d'Ingrid BETANCOURT.
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement des citoyens, communiste et "Les Verts").
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 21 déposée par M. GAREL.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u n° 21 est adoptée.