Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif au soutien financier de la Ville de Paris aux industries culturelles indépendantes.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2009


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 121 dans le fascicule, déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relatif au soutien financier de la Ville de Paris aux industries culturelles indépendantes.

La parole est à Mme Laurence GOLDGRAB.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Merci, Monsieur le Maire, mes chers collègues.

Ce v?u, effectivement, demande qu'un soutien soit accordé à ces entreprises culturelles indépendantes. Nous l'avons rappelé d?ailleurs lundi matin, elles sont garantes de la diversité culturelle, mais surtout elles sont pourvoyeuses d'emplois. Et il y a 37.000 demandeurs d'emploi dans le secteur du spectacle, dont 26.000 intermittents du spectacle.

Par conséquent, il y a beaucoup d'actions qui sont faites par la Ville mais cette question est transversale et intéresse à la fois la culture, l'économie et d'autres secteurs.

Nous demandons qu'à l'avenir, une ligne budgétaire soit consacrée aux entreprises culturelles, mais pour préparer ce travail, il faut mettre à plat toutes ces questions et présenter un document, un bilan financier - c?est ce que nous souhaitons avant de pouvoir indiquer quel serait le soutien à ces entreprises culturelles qui pourrait être demandé à ce Conseil.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

La parole est à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Merci infiniment.

En moins de 20 ans, les industries culturelles, qu'il s'agisse du livre, de la musique, du cinéma, du multimédia, de la radio, de la presse ou de l'imprimerie, ont pris une place majeure et structurante dans l'économie et l'emploi culturels. 100.000 emplois culturels sont dénombrés à Paris, ce qui représente la moitié des emplois culturels en Ile-de-France, notre belle région, et plus de 20 % de l?ensemble des emplois culturels en France, terre de notre belle Région Ile-de-France.

Parmi ces emplois, on dénombre 26.000 intermittents du spectacle, comme l?a rappelé l'excellente Laurence GOLDGRAB.

La pérennité d'un tissu diversifié d'industries créatives est un atout décisif pour le dynamisme économique non seulement de Paris mais de notre Région Ile-de-France, sa compétitivité et l'attractivité internationale de Paris.

Je remercie Laurence GOLDGRAB pour ce v?u, car il me semble nécessaire, en effet, d'établir un bilan complet des aides et des dispositifs mis en ?uvre par la Ville depuis 2001 pour soutenir les industries culturelles indépendantes.

Pour ne citer que quelques exemples : les pépinières d'entreprise, et je salue l'excellent Christian SAUTTER, le soutien aux entreprises innovantes, et je salue SAUTTER et MISSIKA, l?exonération de la taxe professionnelle pour les librairies indépendantes, je salue Lyne COHEN-SOLAL, l?aide à la numérisation des salles de cinéma Arts et Essai, et là, je me salue moi-même !

(Rires dans l'hémicycle).

Avec la mission cinéma !

Ainsi que le soutien au commerce équitable, et là je salue Bertrand DELANOË, pour les biens culturels et Seybah DAGOMA, bien sûr, et Anne HIDALGO dans le 15e arrondissement, tête de liste aux régionales !

(Rires dans l'hémicycle).

Ce bilan devra être réalisé en collaboration avec les différentes délégations concernées, aux côtés de la culture : le développement économique et l'emploi, le tourisme, avec Jean-Bernard BROS, l'économie solidaire, l'innovation, les professions indépendantes. Cet état des lieux nous permettra de renforcer notre politique transversale, voire diagonale, en faveur des industries culturelles indépendantes.

A l?heure de la révolution numérique, "digital revolution", une attention particulière sera portée aux petites entreprises, souvent les plus fragiles.

Je suis donc favorable au v?u présenté par Laurence GOLDGRAB et les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Christophe, je crois qu?à votre appel, je vais être obligé de durcir la séance à mon tour. Pressez le pas, si j?ose dire !

(Rires dans l'hémicycle).

Donc, vous apportez votre soutien ? C'est un avis favorable ?

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Oui, très favorable.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2009, V. 415).