Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

4 - Vœu adopté au Conseil du 18e arrondissement, présenté au Conseil de Paris par Mmes MEYNAUD, AUTAIN et M. VUILLERMOZ, relatif au projet de gare Eole-Evangile

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2003


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons maintenant, toujours dans le cadre de la 4e Commission, au v?u référencé n° 40 dans le fascicule qui ne se rattache à aucun projet de délibération.
Je donne la parole à Mme Sophie MEYNAUD.
Mme Sophie MEYNAUD. - Merci, Madame la Maire.
La question qu'on souhaite soumettre à votre attention concerne le projet de gare Eole R.E.R. qui devait être prévu à Evangile-Aubervilliers dans un quartier limitrophe des 18e et 19e arrondissements.
Jusqu'à aujourd'hui, sans nouvelle, sans état d'avancement du projet, nous avons voulu réitérer ce v?u de manière à obtenir des éléments concrets sur l'état d'avancement du projet.
Comme vous le savez, le contrat de plan Etat-Région 2002-2006, avait réservé un financement à hauteur de 200 millions de francs qui consistait au moins à lancer des études dans la perspective de construire cette nouvelle gare R.E.R. sur la ligne E.
Des études préalables d'implantation avaient été réalisées en 1995, et c'est ce qui avait justifié l'inscription de ce projet dans le contrat de plan.
Depuis cette étude, malgré le fait que nous savons qu'il y a des réunions qui se tiennent assez régulièrement à la Préfecture, sur le suivi de ce dossier, nous n'avons plus aucune nouvelle.
Compte tenu du fait que nous sommes nombreux, en tout cas dans les 18e et 19e, à considérer que cette gare est importante pour les habitants de ces quartiers qui sont enclavés et qui sont loin de bénéficier de toute la desserte en transports en commun, prévus, nous avons émis le v?u formulé sous deux aspects :
- d'une part, que le Maire de Paris et que le Président du Conseil régional confirment au Syndicat des transports d'Ile-de-France, tout l'intérêt qu'ils portent à ce projet dans le cadre de la revoyure du contrat de Plan, tout en n'oubliant pas d'y associer la population ;
- d'autre part, que le Maire de Paris demande au Préfet de la région Ile-de-France, un état d'avancement motivé et chiffré de ce dossier notamment sur la consommation des crédits qui lui étaient réservés.
Je vous remercie.
M. Denis BAUPIN, adjointe. - Merci, Madame MEYNAUD, de rappeler ce dossier sur lequel la Ville partage votre inquiétude.
Vous avez rappelé qu'en effet le projet de gare Evangile sur la ligne E du R.E.R. a fait l'objet d'une inscription au plan Etat-Région pour un montant de 200 millions de francs c'est-à-dire de 30,5 millions d'euros.
Ce montant, chacun en a conscience, est en tout état de cause insuffisant pour assurer la réalisation du projet. C'est déjà un premier motif d'inquiétude important. L'évaluation effectuée par la S.N.C.F. et R.F.F. aboutit aujourd'hui à une évaluation de l'ordre de 80 millions d'euros au lieu de 30 millions d'euros programmés.
Il existe un décalage considérable entre la programmation, le coût et l'évaluation faite aujourd'hui, ce qui nous incite à penser qu'il y a eu, en la matière, plus que du surbooking dans le contrat de plan Etat-Région 2000-2006.
Dans l'état actuel des réflexions, pour ce qui est de la clause de revoyure du contrat de plan Etat-Région en 2003, ou en 2004, nous ne sommes pas rassurés sur le fait qu'il serait prévu d'apporter des contributions supplémentaires pour la réalisation de ce projet.
Ce projet, comme vous l'avez rappelé, fait l'objet d'une commission de suivi dirigée par le SDIS.
A l'intérieur de la Commission, le représentant de la Ville rappelle à chaque occasion, l'importance de ce projet pour notre Ville du fait de l'ensemble du projet d'évolution urbaine qui est prévu dans ce quartier.
Les études techniques ont progressé de ce point de vue. Il y a eu des avancées aujourd'hui et la solution technique d'implantation de la gare qui semblerait la plus adaptée du point de vue de l'exploitation ferroviaire comme de la desserte du quartier a été arrêtée par la S.N.C.F. et R.F.F.
Nous avons un deuxième souci en plus du budgétaire, c'est celui du calendrier. Pour des contraintes d'exploitation, la S.N.C.F. et R.F.F. n'envisagent pas de débuter les travaux de construction de la gare avant l'achèvement du chantier d'aménagement du réseau lié à l'arrivée du T.G.V.-Est, pas avant 2007 en tout cas.
Cela veut dire que la gare, dans ces conditions, pourrait être au mieux mise en service en 2009 ou en 2010, ce qui est évidemment un délai très long à condition que nous trouvions les crédits et à condition que l'ensemble des délais soient tenus.
C'est la raison pour laquelle je trouve le v?u intéressant car ce v?u est fait pour nous rappeler fortement la volonté de la Municipalité parisienne que nous soyons en capacité de peser au moment de la clause de revoyure pour faire en sorte que le projet de gare Evangile ne soit pas oublié, mais au contraire, renforcé. Merci.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Denis BAUPIN.
Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe communiste.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2003, V. 27).