Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

93 - QOC 2002-359 Question de Mme Roxane DECORTE et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris à propos du centre de tri des déchets au niveau du quartier de l'Evangile (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2002


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaiteraient connaître les grandes lignes et le calendrier du projet de centre de tri des déchets au niveau du quartier de l'Evangile (18e)."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Avec la mise en ?uvre progressive du tri sélectif des ordures ménagères dans la Capitale, la Ville de Paris et le SYCTOM doivent se doter de centres de tri des déchets ménagers. Le Plan départemental des déchets, signé en novembre 2001, prévoit ainsi la réalisation de quatre centres de tri installés dans Paris intra-muros.
La Ville de Paris et le SYCTOM sont donc à la recherche d'emprises dans Paris permettant l'installation de ces centres. Le foncier étant rare, les opportunités sont limitées.
Les études engagées par le SYCTOM et l'A.P.U.R. proposent en effet la réalisation d'un centre de tri d'ici 2007 sur le terrain appartenant à S.N.C.F./R.F.F., dénommé gare de l'Evangile, situé au nord du quartier de la Chapelle dans le 18e arrondissement.
La gare de l'Evangile s'inscrit dans une longue succession de vastes emprises mono-fonctionnelles liées aux faisceaux ferrés des gares du Nord et de l'Est et de l'ancienne ligne de la Petite ceinture.
Il s'agit d'une vaste emprise de 11,6 hectares, sous-utilisée aujourd'hui, appelée à évoluer dans le cadre du projet de renouvellement urbain du Nord-est de Paris.
Le centre de tri qui pourrait s'implanter n'occuperait qu'une petite part de cette vaste emprise, environ 1,9 hectare. Il pourrait être situé derrière le pôle d'activités "CAP 18", loin des bâtiments d'habitation situés plus au sud. Le reste du site pourrait évoluer dans le cadre d'un projet urbain d'ensemble associant équipements de proximité, notamment un espace vert, et développement des activités économiques.
Dans tous les cas, l'évolution de cette emprise ne se fera que dans le cadre d'une concertation avec les habitants et les associations locales, comme la Ville de Paris et la mairie du 18e arrondissement le font actuellement sur le quartier de la Chapelle et les emprises ferroviaires de Pajol et de la cour du Maroc.
Des procédures seront nécessaires pour encadrer l'évolution de cette emprise, aujourd'hui réservée à l'usage ferroviaire dans les règlements d'urbanisme, dans le cadre d'une démarche de projet plus global sur l'ensemble des emprises du Nord-est de Paris, situées à cheval sur les 18e et 19e arrondissements. Il sera proposé au Conseil de Paris de délibérer prochainement pour approuver les grands objectifs et engager la concertation."