Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à l’attribution du nom du Professeur Jean Delay à une artère de la Capitale.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2005 [2005 V. 148]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 24 mars 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 24 mars 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Médecin des hôpitaux, Chef du service de Psychiatrie de Sainte-Anne, titulaire de la chaire de clinique des maladies mentales et de l?encéphale à la faculté de Médecine de Paris, le Professeur Jean Delay a contribué de façon éclatante aux progrès des connaissances et au traitement de maladies mentales dévastatrices impossibles à soulager avant ses découvertes. Il fut l?inventeur des neuroleptiques, ouvrant ainsi une nouvelle ère de la psychiatrie, la psychopharmacologie qui a permis à de nombreux patients de quitter les hôpitaux psychiatriques où leur maladie, jusque là, incurable les enfermait.

Cette approche scientifique novatrice fut aussi une approche humaniste qui parvient à réconcilier la psychologie et la médecine. Il fut un défenseur acharné de la médecine psychosomatique afin de ne pas séparer, écrivait-il, ?le corps de l?âme? dans le traitement des maladies. Plus que d?autres, il soulignait l?importance de l?histoire personnelle du patient et des relations humaines qui s?établissent entre le malade et le médecin.

Ce parcours humaniste s?est incarné aussi dans une oeuvre littéraire remarquable qui démontra ?l?absence de limites réelles entre la connaissance des hommes entrevue à travers les oeuvres et la connaissance directe des maladies de l?esprit?.

Ses publications scientifiques et littéraires sont considérables, une vingtaine d?ouvrages, plus de 600 mémoires, des centaines d?articles et de communications. Ce fabuleux accomplissement scientifique et littéraire lui valut les honneurs mérités les plus divers : membre de l?Académie de Médecine, membre de l?Académie française, président du premier congrès mondial de psychiatrie à Paris, président du premier congrès mondial de médecine psychosomatique, président du collège international de neuropsychopharmacologie, président de l?alliance française... Il contribua dans tous les domaines à l?excellence et au renom de Paris.

Commandeur de la Légion d?honneur, Grand officier de l?ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres, médaille de vermeil de la Ville de Paris, Docteur honoris causa de nombreuses universités étrangères, son rayonnement éclaira de façon éclatante notre capitale littéraire et scientifique.

Le Professeur Jean Delay est mort à Paris le 29 mai 1997.

Considérant que la Capitale a toujours su rendre un hommage remarquable aux plus exceptionnels des siens ;

Sur la proposition de Mme Françoise FORETTE et des élus du groupe U.M.P.,

Emet le voeu :

Que la Ville de Paris rende hommage à M. le Professeur Jean Delay en donnant son nom à une artère de la Capitale.