Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par M. Jérôme DUBUS, Mme Françoise de PANAFIEU, MM. Bernard DEBRÉ, Claude GOASGUEN et les élus du groupe U.M.P.P.A. relatif aux déclarations de M. Mahmoud AHMADINEJAD, Président de la République islamique d'Iran, lors de la conférence d'examen de Durban sur la racisme dite "Durban II".

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2009


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 32 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A, relatif aux déclarations de M. Mahmoud AHMADINEJAD lors de la conférence d?examen de Durban sur le racisme.

Monsieur DUBUS, vous avez la parole.

M. Jérôme DUBUS. - On connaît tous les déclarations qui ont été faites par le Président de la République islamique d?Iran lors de la conférence d'examen dite "Durban II" sur le racisme. Je ne les rappelle pas, tout le monde les a entendues. Elles sont épouvantables. Ce n'est pas la première fois que M. AHMADINEJAD prononce ce genre de propos à l'égard d'un Etat qui a été créé après la guerre, qui est l' Etat d'Israël, puisqu'il y a deux ans, il avait déjà prononcé une espèce de fatwa contre l'Etat d'Israël et qu'avant la conférence, il avait prévenu en disant, le 19 avril dernier, qu'Israël était le porte-drapeau du racisme.

Je sais que le Maire de Paris a écrit et s'est prononcé en condamnant fermement ces propos.

Je ne demande pas une déclaration du Maire de Paris, il l'a déjà faite, je demande que l'ensemble du Conseil de Paris ce soir condamne ces propos. C'est l'objet de ce v?u.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - La parole est à M. Pierre SCHAPIRA pour vous répondre et donner le point de vue de l'Exécutif.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Après le duo GARELSCHAPIRA, nous avons le duo DUBUS-SCHAPIRA.

L'U.M.P.P.A. demande au Conseil de Paris, après le Maire de Paris, de condamner à son tour solennellement les propos de Mahmoud AHMADINEJAD.

Je vous rappelle quelques points. Le 11 mars dernier, fort de l'expérience désastreuse et inacceptable de Durban I, en septembre 2001, le Maire de Paris s'était publiquement exprimé pour dénoncer à nouveau les risques de manipulation ainsi que le contenu, à l'époque, du projet de déclaration finale dans lequel Israël était accusé d'être par essence raciste.

Faut-il rappeler que le comité de préparation de cette déclaration est présidé par la Libye et vice-présidé par l'Iran ?

Comprenant que cette conférence mondiale contre le racisme tournerait une nouvelle fois à la mascarade, le Maire de Paris avait demandé aux autorités françaises de ne pas siéger à cette manifestation, pour ne pas apporter la caution de la France, patrie des Droits de l'Homme, à cette imposture.

D'autres voix se sont élevées mais le Gouvernement français a décidé d'y participer. Il s'est donc, au travers de ses représentants, retrouvé public volontaire d'un discours odieux du Président iranien et caution d'une démarche dont le cynisme et l'intolérance étaient pourtant flagrants.

Si, avec les ambassadeurs des Etats membres de l'Union européenne, le représentant du Gouvernement français a quitté la salle lors de ces discours, il n'a pas pour autant quitté la conférence.

Le Maire de Paris a déjà condamné fermement les propos du Président iranien, il n'a pas changé d'avis.

Je saisis cette occasion pour souligner les actions et les engagements à l'international de la Ville en matière de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et l'ensemble des discriminations.

Deux exemples : tout d'abord au sein de Cités et gouvernements locaux unis et de l'alliance des civilisations, coprésidée par le Président turc et le Premier Ministre espagnol ZAPATERO, qui agit sous l'égide des Nations Unies et qui est animée par l'ancien Président du Portugal Jorje SAMPAIO, il y a eu un forum à Istanbul et le Maire de Paris s'y est exprimé il y a à peine 15 jours.

Ce forum agit en faveur d'une meilleure compréhension des cultures à travers les religions, la jeunesse et l'éducation.

Deuxième point essentiel : le projet "Aladin" porté par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, qui a été également très soutenu par la France grâce à son ambassadrice à l'Unesco et qui a réuni tous les pays arabes, notamment la conférence islamique, présidée par le Président du Sénégal et qui vise à lutter contre le négationnisme dans le pays arabe.

Ce sont deux points sur lesquels la Mairie de Paris et son Maire se sont engagés. Pour toutes ces raisons, pour ces prises de position publiques du Maire, votre v?u est exaucé.

Comme vous avez précisé que vous vouliez un v?u du Maire de Paris et du Conseil de Paris, je ne peux qu'être d'accord.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je vous remercie, Pierre SCHAPIRA.

Une explication de vote, Sylvain GAREL ?

M. Sylvain GAREL. - Nous voterons ce v?u.

J'ai du mal à comprendre la logique de M. DUBUS qui, à juste titre, dénonce les positions antisémites de M. AHMADINEJAD et qui trouve très sympathique le Maire fasciste de Rome.

Je ne vois vraiment pas la logique.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - C'était une explication de vote, peut-être pas entièrement dans le sujet.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2009, V. 144).