Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la requalification de l'avenue de la Grande Armée, dans le 17e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 54 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif à la requalification de l'avenue de la Grande Armée, dans le 17e arrondissement.

Madame KUSTER, maire de l'arrondissement, est présente. Je lui donne donc la parole.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Ce sera Laurence DOUVIN.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Ce sera Mme DOUVIN, au nom du 17e arrondissement, étant elle-même élue de cet arrondissement.

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u s'appuie, d'une part sur les déclarations du Président de la République sur la couverture de la RN 13 dans son entrée à Neuilly, et sur les différents plans qui sont élaborés à l'heure actuelle, tant par le conseil général des Hauts-de-Seine que par la Mairie de Neuilly. Il correspond aussi à un désir, qui a été émis à plusieurs reprises, par le conseil de quartier Ternes-Maillot, qui est demandeur, bien sûr, de participer à une concertation sur un aménagement d'ensemble.

En effet, l'avenue de la Grande armée se situe dans le prolongement direct de cette importante pénétrante dans Paris, qui est aussi l'axe historique qui passe par la place de l'Etoile jusqu'au Louvre. Il y a donc une continuité urbaine évidente entre La Défense, Neuilly et l'Etoile, et ce v?u est formulé pour que, quelle que soit l'option finale choisie pour l'avenue Charles de Gaulle à Neuilly, la requalification de l'avenue de la Grande armée soit dès à présent prise en compte, notamment en raison de son aspect actuel d'autoroute urbaine, des difficultés de traversée, ou bien de sa quasi monoactivité commerciale.

Dans cette perspective, il y a également la question du réaménagement de la Porte Maillot, qui doit, bien sûr, être intégrée à l'ensemble, pas seulement en ce qui concerne la circulation, dans un projet dont l'aspect intercommunal est tout à fait évident.

Cela explique que nous demandions effectivement que la requalification de l'avenue de la Grande Armée, et le réaménagement de la Porte Maillot soit inclus dans des réflexions menées sur l'axe Paris - Neuilly - La Défense.

Merci.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci, Madame DOUVIN.

La parole est à Mme LEPETIT pour vous répondre, avec une forme d'esprit de synthèse et de concision.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Je vais essayer, Monsieur le Maire.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Quand vous voulez, vous pouvez, Madame LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Concernant ce v?u, j'ai eu l'occasion de le dire dans le cadre du Conseil d'arrondissement du 17e, il y a à la fois les considérants et la demande du v?u en tant que tel.

Sur la demande du v?u en tant que tel, ce qui me paraît peut-être l'essentiel, je souhaite redire ici que nous participons, que la Ville participe à tous les comités de pilotage organisés par l'Etat et par la Ville de Neuilly.

Bien évidemment, surtout après ce que vous venez de dire, Madame DOUVIN, nous souhaitons être force de proposition. Il est évident que, quels que soient les projets qui seront in fine retenus, ils concernent Paris. L'A.P.U.R. (l'Atelier parisien d'urbanisme) est en discussion, à la fois avec le département des Hauts-de-Seine et, bien sûr, avec la Ville de Neuilly, représentée par son maire.

Ces discussions ne sont pas abouties, pour la bonne raison notamment que les projets sont encore en discussion entre les élus des Hauts-de-Seine. Ce n'est pas Paris qui va trancher, mais Paris peut donner un avis. Il est évident que sur la couverture totale, l'enfouissement total de la RN 13, Paris ne peut pas donner un avis favorable.

Cela dit, ce n'est pas forcément ce que vous demandez à travers votre v?u : vous demandez à ce qu'il y ait une étude pour la requalification de l'avenue de la Grande armée. Encore une fois, nous y sommes prêts puisque nous participons au comité de pilotage. Par conséquent, le v?u en soi n'a pas un intérêt particulier.

En revanche, je tiens à vous dire, Madame DOUVIN, à la fois sur vos considérants, ceux en tout cas émis par la majorité du 17e arrondissement, et les propos que vous venez de tenir, où vous avez l'air de prendre parti sur un des projets, alors que je sais qu'il en existe au moins deux. Je ne peux absolument pas cautionner ce type de projet, à savoir celui de l'enfouissement total.

Mais nous aurons sûrement l'occasion d'en discuter plus tard, lorsqu'ils seront un peu plus mûrs, ce qui ne me semble pas être le cas. Je trouve que votre v?u aujourd'hui, si nous le votions, est un peu prématuré. Mais je vous assure, en tout cas, de la bonne volonté de la Ville de Paris, à travers notamment l'A.P.U.R., pour étudier tout ce qui touche l'environnement de ces projets, ou de ces futurs projets quand ils seront mûrs.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup, Madame LEPETIT.

Madame KUSTER ? Bien sûr. Vous me direz si vous retirez votre v?u ou si vous le maintenez.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Monsieur le Maire, bien évidemment, nous allons le maintenir. Et je ne peux pas laisser dire ce qui vient d'être présenté de cette manière.

Laurence DOUVIN a bien pris justement en compte dans sa présentation de ne pas favoriser l'enfouissement plus qu'un autre projet. Dans son propos, que j'ai sous les yeux, elle parle bien justement des différents plans élaborés, tant par le Conseil général que par la mairie. Ne faisons pas de polémique, Madame LEPETIT, là où il n'y a pas lieu d'y en avoir.

Concernant le comité de pilotage, j'allais dire : encore heureux que la Ville y participe. Quant à la requalification de l'avenue de la Grande Armée, et vous me parlez de l'A.P.U.R., nous souhaitons, nous, qu'il soit acté par la Ville ce projet, quoi qu'il en soit. En effet, nous ne connaissons pas le projet retenu, mais nous pouvons dès à présent avoir une réflexion. Comme Laurence DOUVIN l'a rappelé dès la précédente mandature, notre souhait était de requalifier l'avenue de la Grande Armée, qui mérite de toute façon une première réflexion, avec - nous l'avons déjà rappelé - un nouvel aménagement de la Porte Maillot.

Nous ne sommes pas en avance sur l'histoire, nous sommes en train de voir pour que l'A.P.U.R. prenne en compte ce désir, quoi qu'il en soit, en y associant, ce qui n'est toujours pas le cas, les élus du 17e arrondissement.

Non seulement ce v?u est maintenu, mais je suis même désespérée par la réponse que vous faites, Madame LEPETIT, parce qu'entre la participation à un comité de pilotage et les études de l?A.P.U.R., excusez-nous mais les habitants attendaient un autre engagement de la Ville de Paris sur le sujet.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - L?aimable Mme LEPETIT, quelques mots à Mme KUSTER ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Juste un tout petit rappel. Des élus siègent au conseil d'administration de l?A.P.U.R.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - C'était une précision technique.

Vous maintenez votre v?u, j?ai bien entendu, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 54 déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.