Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DU 62 - Acquisition auprès de la SNI d'un gymnase et d'un terrain d'éducation physique (TEP) en l'état futur d'achèvement (VEFA), rue de la Fédération, boulevard de Grenelle (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2009


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DU 62 relatif à l'acquisition auprès de la SNI d'un gymnase et d'un terrain d'éducation physique (TEP) en l'état futur d'achèvement (VEFA), rue de la Fédération, boulevard de Grenelle (15e).

La parole est à M. Philippe GOUJON.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN, qui devait intervenir, n'a pas pu être là ce matin.

Il s'agit d'une opération importante qui a été décidée et engagée sous la précédente mandature. Les permis de construire ont été signés avant les municipales et des retards ont eu lieu dans cette opération. Je ne vais pas la décrire, bien sûr, c?est une opération intéressante.

Elle fait l'objet d'une attention très particulière, sinon d?une vigilance, par les riverains immédiats et les habitants du quartier Duplex - Motte-Piquet, qui oscillent entre l?impatience devant certaines lenteurs dans l?élaboration et l?inquiétude pour que les erreurs produites ailleurs ne se reproduisent pas.

Nous avons tout d'abord une exigence en matière d'architecture, qui doit être à la fois de qualité et respectueuse de l'environnement et d'un urbanisme qui ne soit pas source de nuisances ou de délinquance : les zones d'ombre propices aux attroupement nocturnes doivent absolument être évitées.

(M. François DAGNAUD, adjoint, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

Il est important qu'il y ait un gardiennage assuré en permanence et la mise en place d'une vidéo protection assez intense, nous aurons un débat peut-être sur ce sujet. Tout ceci doit être envisagé par le bailleur qui est la S.N.I.

L'action que nous avons pu mener en tant que municipalité du 15e arrondissement a été d'obtenir le maximum de modifications telles qu'elles ont été souhaitées par les riverains et le conseil de quartier, sans modifier bien sûr l'économie du projet, arrêtée depuis longtemps.

Il y a aujourd'hui une meilleure mixité sociale avec 77 PLUS et 56 P.L.S. Nous souhaitons que les logements intermédiaires puissent être, au moins pour un tiers d'entre eux, réalisés dans les opérations à venir.

36 logements seront réservés pour l'Intérieur et la Défense. C'est important, nous sommes à proximité de la Z.A.C. "Dupleix" qui a fait hélas parler d'elle pour un drame survenu au mois de décembre.

Nous avons souhaité l'ouverture du terrain d'éducation physique aux jeunes du quartier. Nous avons toujours été attentifs à ce que la vocation sportive de ce terrain soit respectée et préservée.

Le 15e arrondissement a évidemment besoin d'équipements sportifs, ce n'est pas Jean-François LAMOUR qui me démentira, pour répondre à la demande, comme le montre la présence permanente d'équipes sportives ou de classes d'école sur le terrain actuel qui a pourtant plus l'allure d'un terrain vague.

Le v?u adressé par le Conseil du 15e arrondissement en 2005 a été suivi d'effets pour que ce terrain soit mis à disposition des jeunes et des habitants du quartier avant le début des travaux et pour que les conditions de sécurité soient garanties par la S.N.I., nouvelle propriétaire des lieux.

Ensuite, il y a eu un v?u en octobre 2007 pour l'accès du parking du magasin "Castorama". Le choix de "Castorama" est un choix que nous regrettons, nous déplorons son implantation sur plusieurs milliers de mètres carrés à cet endroit.

Le Maire du 15e arrondissement qui me précédait a d'ailleurs émis un avis négatif. Nous souhaitons que le parking "Castorama" puisse être accessible aux riverains. C'est ce qu'étudie, cela avance vite, la S.N.I. avec le concessionnaire du parking.

Nous demandons également de nouveau, et c'est une demande récurrente, une étude de circulation. C'est un secteur particulièrement chargé que celui du boulevard de Grenelle avant l'accès à Bir Hakeim et à la Seine en raison du parc de stationnement de 120 places pour le magasin et de 190 places pour les logements et en raison de la combinaison dans ce secteur de nombreux projets qui ont modifié les flux et les reports de circulation : la piste cyclable, la mise en voie semi piétonne de la rue du Commerce ou encore le centre commercial Beaugrenelle.

Il y a également le problème de la dangerosité de la vitesse de la circulation de l'autre côté de la rue de la Fédération où se trouve une école maternelle.

Nous avons fait cette demande d'étude de circulation à de nombreuses reprises. La voirie n'a toujours pas été saisie de cette demande par la Mairie centrale, d'après nos informations.

Il serait utile que celle-ci puisse avoir lieu de façon à mieux orienter la sortie du parking et les flux.

Enfin, en ce qui concerne les travaux, nous nous réjouissons que la S.N.I. ait décidé d'un cahier des charges particulier : chantier à faible nuisance, protection particulière le long du séparatif avec l'école maternelle de la Fédération qui est un site particulièrement sensible.

Ce sont les quelques observations que je voulais faire au sujet de cette importante opération d'urbanisme qui permettra au 15e arrondissement d'être doté d'un gymnase et d'un T.E.P. supplémentaire, d'un certain nombre de logements sociaux que nous avons votés et dont nous nous réjouissons de la réalisation.

Nous souhaitons simplement qu'avec ces observations supplémentaires et peut-être leur prise en compte, cette opération d'urbanisme soit exemplaire pour le 15e arrondissement.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Monsieur GOUJON.

La parole est à Mme Anne TACHÈNE.

Mme Anne TACHÈNE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, on ne peut que se féliciter que 12 ans après l'inauguration de la "Maison du Japon", le terrain voisin, celui de l'ancien stade de la Fédération, situé entre le boulevard de Grenelle et la rue de la Fédération, trouve ainsi une nouvelle destination et ce même si les travaux ne s'achèveront qu'en 2012.

La vocation sportive du lieu est respectée puisqu'un gymnase et un terrain d'éducation physique demeureront propriété de la Ville.

Sur le reste du terrain vont être construits 177 logements dont 142 logements sociaux et, ce qui inquiète plus les riverains comme l'a rappelé le Maire du 15e arrondissement, un magasin "Castorama".

En effet, seules 320 places de stationnement sont pour l'instant prévues alors que le quartier est d'ores et déjà saturé.

Les habitants de cette partie du 15e arrondissement ont témoigné à plusieurs reprises de leur inquiétude à ce sujet en conseil de quartier. Relayant ces craintes, les élus de l'arrondissement ont pu faire par de ces interrogations lors du dernier Conseil d'arrondissement.

D'autre part, l'étude de circulation souhaitée par le conseil de quartier depuis fin 2007 n'a toujours pas vu le jour. Aussi, les élus centristes du 15e arrondissement se font l'écho de ces craintes, légitimes selon nous en Conseil de Paris.

Par ailleurs et comme nous le rappelons en Conseil d'arrondissement, il faudra veiller à ce que la mixité sociale des logements prévus soit suffisante et harmonieuse, pour que l'endroit ne connaisse pas les tensions observables à quelques centaines de mètres de là dans le quartier Dupleix.

Les propos du Maire du 15e arrondissement, Philippe GOUJON, démontrent que son action est importante en la matière.

Sachez, mes chers collègues, que nous serons extrêmement vigilants dans ce dossier.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Madame.

Pour vous répondre, la parole est à M. Jean-Yves MANO.

M. Jean-Yves MANO, adjoint, au lieu et place de Mme Anne HIDALGO, première adjointe, au nom de la 8e Commission. - Réjouissons-nous que ce terrain, vide depuis des décennies, trouve enfin une affectation avec de nombreux logements dans une mixité globale appréciable, des équipements publics et c'est ce dont il s'agit dans le projet de délibération qui nous est proposé, notamment un gymnase et une surface commerciale.

Pour ma part, je ne peux qu'être satisfait de l'évolution de ce dossier, en regrettant toutefois que des recours, comme souvent à Paris, n'aient fait que retarder de trois ans la réalisation de ce programme.

Ce sont 170 Parisiens qui, pour trouver un logement, ont subi trois ans d'attente supplémentaires.

Monsieur GOUJON, en tant qu'élu du 15e arrondissement, vous savez que la S.N.I. est un bailleur avec lequel nous avons des engagements précis sur le territoire parisien, en qui nous avons totalement confiance pour réaliser un beau programme, défini en totale concertation avec mes équipes.

Le Maire de Paris, le Maire du 15e ainsi que l'Etat peuvent tous se réjouir de pouvoir désigner des candidats sur ces logements tant attendus.

Je souhaite qu'il y en ait beaucoup comme cela dans Paris et qu'il n'y ait pas de recours systématiques pour retarder des chantiers alors que les demandes de Parisiens sont nombreuses.

Réjouissons-nous que ce projet aboutisse enfin.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Monsieur MANO.

Ces précisions étant apportées, je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 62.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2009, DU 62).