Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe communiste et élus du parti de gauche relatif à l'interdiction d'accès du jardin des Plantes à un chargé de cours de l'Université de Paris VIII.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 47 dans le fascicule, déposé par le groupe communiste et élus du Parti de gauche, relatif aux conditions d'accès du Jardin des plantes à un chargé de cours de l'université de Paris VIII.

Madame Emmanuelle BECKER, vous avez la parole.

Mme Emmanuelle BECKER. - Je vous remercie.

Un chargé de cours de l'université Paris VIII, solidaire des enseignants-chercheurs en grève contre les projets de réforme de l?Université, a souhaité tenir un cours sur la biodiversité et l?origine de la protection des espèces au Jardin des plantes et s?est vu interdire l'accès à ce jardin.

Le cours de cet enseignant ne contredisait pas le règlement affiché du Jardin des plantes. Ce dernier constitue un lieu unique en France, riche d?un patrimoine exceptionnel. Le Muséum National d'Histoire Naturelle est un établissement scientifique et un service public dont la mission est d'être tourné vers la recherche, la diffusion de connaissances, et l?action éducative et culturelle à l?intention de tous les publics.

L?interdiction qui a été faite à cet enseignement contredit les missions du muséum et les libertés fondamentales défendues par la Ville de Paris.

C?est pourquoi nous souhaiterions que le Maire de Paris demande des explications officielles à la Ministre de l?Enseignement supérieur et au Ministre de l'Ecologie sur cette interdiction.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Monsieur Sylvain GAREL, vous avez la parole.

M. Sylvain GAREL. - Juste une explication de vote pour dire que nous voterons ce v?u, d'autant plus que la personne qui a été victime de cette interdiction est Claude-Marie VADROT qui est un journaliste et un écologiste convaincu, et, qui plus est, un adhérent des "Verts". Nous soutenons donc totalement cette proposition et nous remercions nos amis communistes de prendre le soutien de militants "Verts".

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Devant cet ?cuménisme nouveau, Monsieur MISSIKA, vous avez la parole pour l'Exécutif.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Je ne vais pas briser l'?cuménisme ! Le v?u, présenté par Emmanuelle BECKER, Hélène BIDARD, les élus du groupe communiste et élus du parti de gauche, illustre à mon sens une nouvelle fois cette défiance étrange et inutile du Gouvernement vis-à-vis de la communauté universitaire.

Faire un cours sur la biodiversité et l'origine de la protection des espèces au Jardin des Plantes ne devrait pas être interdit, mais au contraire encouragé, car c'est la mission du Muséum d'histoire naturelle qui abrite le jardin. Le lieu ne pouvait pas correspondre davantage à l'objet du cours.

Pourquoi avoir refusé l?accès au Jardin des Plantes à cet enseignant qui respectait le règlement du Muséum ? Est-ce parce qu?il s?est déclaré solidaire du mouvement universitaire engagé contre les réformes gouvernementales à l?instar de la plupart de ses confrères, je laisse cette question ouverte.

En conséquence, il est souhaité dans ce v?u que la Ville demande des explications aux tutelles du Muséum d'histoire naturelle. J?ajoute que nous saisirons en plus, si le v?u est adopté, le directeur du Muséum et mon avis est favorable.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe communiste et élus du Parti de gauche, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2009, V. 153).