Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

34 - 2000, DAC 96 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec le Syndicat national de l'Edition (6e) et Reed Oip (16e) une convention pour l'organisation de l'opération "Paris et ses libraires vous invitent au Salon du livre"

Débat/ Conseil municipal/ Février 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 96 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec le Syndicat de l'Edition une convention pour l'organisation de l'opération "Paris et ses libraires vous invitent au Salon du Livre".
La parole est à M. OGÉ.
M. Yves OGÉ. - Monsieur le Maire, la convention, objet de ce projet de délibération, tend à favoriser le développement de la culture auprès du public parisien, avec un engagement global de 500.000 F.
La Ville de Paris a fait, depuis plus de dix ans, des efforts importants pour effectuer la promotion de la lecture auprès des jeunes parisiens et je remercie Mme MACÉ de LÉPINAY de cette action tout à fait remarquable.
J'évoque, à ce sujet, les bibliothèques dans les écoles élémentaires, les classes de lecture ; la mise en place de ces structures nouvelles a été faite par la Direction des affaires scolaires. Elle était essentielle pour le développement de l'éducation et de la lecture.
Cela concerne en partie la Ville qui a une mission vis-à-vis de l'éducation des jeunes.
L'action qui nous est proposée est tout à fait différente même si l'aboutissement souhaité est le même. Elle consiste à donner une subvention au Syndicat national de l'Edition et à l'organisateur du Salon pour les aider vis-à-vis du manque à gagner provoqué par la distribution par les libraires de billets d'entrée gratuits.
Nous avons, au groupe "U.D.F. et Modérés", quelques doutes sur l'efficacité d'une telle façon de faire en fonction du but recherché.
Notre critique se veut constructive non pour le présent mais pour l'avenir.
Il me semblerait plus utile, à l'avenir, sauf à vouloir promouvoir la Ville et sa Municipalité, de se rapprocher du lecteur potentiel en procédant avec l'aide des magnifiques bibliothèques de la Ville, à la création de mini-salons du Livre dans les arrondissements de Paris, en faisant participer à ceux-ci les auteurs, les éditeurs locaux et surtout les libraires de l'arrondissement.
Cette profession est sinistrée sous l'effet de l'évolution des techniques audiovisuelles et de l'informatique. Nous croyons sincèrement, Monsieur le Maire, que de telles manifestations seraient plus appropriées pour obtenir une évolution favorable du nombre de lecteurs et de clients réguliers des libraires indépendants.
Nous souhaitons donc, Monsieur le Maire, au groupe "U.D.F. et Modérés", que cette proposition retienne à l'avenir toute votre attention ayant le sentiment qu'elle est plus conforme à l'usage que nous devons faire des impôts payés par les Parisiens.
Je vous remercie.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Il y a quatre ans, à l'occasion du Salon du Livre, nous avions fait une opération du même type mais qui était un peu inverse. Les clients du Salon du Livre qui allaient sur le stand de la Ville de Paris se voyaient remettre un bon d'achat dans les librairies.
Cette année, nous avons inversé le système et ce sont les clients des librairies parisiennes qui se verront remettre une entrée au Salon du Livre.
Il est évident que la somme que vous avez citée, 500.000 F, est une somme maximum.
Nous ne savons pas combien de personnes se rendront au Salon du Livre et combien de billets seront distribués. Je pense que de toute façon cette opération est bonne pour le développement de la lecture et le développement du livre à Paris. Elle associe les éditeurs, les lecteurs, les libraires et les auteurs puisque le Salon du Livre, vous le savez, est une très grande manifestation non seulement commerciale mais culturelle.
Je veux rappeler que nous faisons beaucoup d'autres opérations pour mettre en valeur les auteurs, je vous rappelle en particulier cette opération dans les bibliothèques municipales qui s'appelle "Visage des mots", qui permet aux lecteurs de rencontrer des auteurs et de pouvoir parler à bâtons rompus pendant une soirée.
Je vous rappelle que nous faisons beaucoup, vous l'avez d'ailleurs souligné, pour encourager les enfants à la lecture puisque nos bibliothèques, vous le savez, sont fréquentées par beaucoup d'enfants amenés par leurs instituteurs, ou même par leurs puéricultrices de crèche.
Je pense, Monsieur OGÉ, qu'il s'agit d'une jolie opération au moment du Salon du livre, qui est un grand événement parisien. Je vous demande donc de bien vouloir voter ce projet. Merci.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Merci, Madame MACÉ de LÉPINAY.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 96.
Qui est pour ?
Contre ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DAC 96).