Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - QOC 2000-128 Question de M. Hervé BENESSIANO à M. le Préfet de police concernant les difficultés d'accès et de circulation de la rue de Chéroy (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Février 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Hervé BENESSIANO à M. le Préfet de police concerne les difficultés d'accès et de circulation de la rue de Chéroy (17e).
Elle est ainsi libellée :
"M. Hervé BENESSIANO attire l'attention de M. le Préfet de police sur les difficultés d'accès et de circulation de la rue Chéroy (17e) à cause du stationnement.
En effet, le stationnement unilatéral de cette rue se fait du côté impair sur toute la longueur de la voie.
Or, les véhicules venant de la rue des Dames ou de la rue Dulong, qui souhaitent emprunter la rue Chéroy (riverains, voitures-poubelles, pompiers, police, ambulances) sont très souvent gênés ou empêchés dans leur manoeuvre par le stationnement sur l'aire de livraison située en regard du n° 25.
3 solutions peuvent résoudre le problème :
1°) le stationnement côté impair est transféré côté pair ;
2°) les 3 places de stationnement au regard du n° 88 de la rue des Dames, entre les rues Dulong et Chéroy, sont supprimées afin de faciliter les manoeuvres de virage à gauche ;
3°) la plus simple : l'aire de livraison du 25, rue Chéroy est avancée d'un cran au détriment d'une place pour véhicule particulier. L'espace ainsi dégagé est protégé pour dissuader le stationnement sauvage, favoriser les manoeuvres de dégagement et assurer les interventions rapides de sécurité.
Quelle solution M. le Préfet de police envisage-t-il de prendre pour rétablir une circulation fluide et assurer la sécurité des habitants de la rue Chéroy ?"
La parole est à M. le Préfet de police.
M. LE PRÉFET DE POLICE. - Les difficultés que vous avez bien voulu rappeler ne sont pas inconnues de mes services.
En effet, la rue de Chéroy est une voie à sens unique de circulation qui s'effectue de la rue des Dames vers le boulevard des Batignolles.
Les manoeuvres de giration des engins de secours et de nettoiement pour entrer dans cette voie sont rendues difficiles en raison du stationnement des véhicules sur la zone de livraisons matérialisée au droit du numéro 25.
Cette voie, large de 5 mètres, où le stationnement unilatéral est autorisé du côté des numéros impairs, laisse une largeur circulable inférieure aux normes exigées par la brigade de sapeurs-pompiers de Paris en matière d'intervention, bien que le côté des numéros pairs soit interdit au stationnement.
Aussi, m'apparaît-il souhaitable de supprimer le stationnement sur toute la longueur du côté impair de cette rue, par l'instauration de la règle du stationnement interdit et considéré gênant au titre de l'article R 37-1 du code de la route.
Cette mesure, qui entraînerait la suppression de quinze places de stationnement payant, de quatre zones de livraisons et d'une zone réservée au stationnement des véhicules à deux roues, permettrait aux services de police de procéder à l'enlèvement et la conduite en fourrière des véhicules garés en infraction.
L'interdiction de stationner ne faisant pas obstacle, sous réserve de ne pas gêner la circulation générale, à un arrêt le temps nécessaire aux opérations de livraisons, l'interdiction précitée pourrait être accompagnée d'aménagements visant à faciliter la giration des véhicules de secours et de nettoiement.
A cet égard, pourrait être envisagé le recalibrage de la chaussée à 3 mètres 50 avec implantation d'obstacles physiques en bordure des trottoirs, de part et d'autre, permettant de conserver la plus grande largeur de voie disponible à la circulation.
En conséquence, mes services procèdent actuellement, en liaison étroite avec ceux de la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris, à une étude approfondie des différentes hypothèses de réaménagement pouvant être mises en oeuvre dans la rue de Chéroy afin, notamment, d'assurer la sécurité des riverains.