Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

86 - QOC 2000-83 Question de Mme Liliane CAPELLE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris à propos de l'implantation des "Resto du Coeur" dans le 11e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Février 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme Liliane CAPELLE à M. le Maire de Paris est à propos de l'implantation des "Resto du Coeur" dans le 11e arrondissement.
Elle est ainsi rédigée :
"Chacun connaît l'immense travail accompli par les "Resto du coeur".
Un important projet d'urbanisme, indispensable à la vie du 11e arrondissement, doit prochainement débuter au 62, rue Saint-Sabin. Il s'agit notamment de la création d'une crèche. Les "Resto du coeur", installés à cet endroit depuis plusieurs années, devront donc partir.
En conséquence et pour permettre à cette association la poursuite de son activité, Mme Liliane CAPELLE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent que la Ville de Paris puisse proposer des locaux compatibles avec l'action qu'elle mène avec compétence et dévouement en faveur des personnes les plus défavorisées."
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint.
L'immeuble du 62, rue Saint-Sabin a été acquis par la Ville de Paris en janvier 1992, en vue de l'élargissement de la rue Pelée et de l'aménagement d'une crèche collective.
Il est actuellement envisagé une opération de réhabilitation, confiée à la S.G.I.M., sur la partie sur rue et la construction d'une crèche sur la partie sur cour.
Les travaux d'aménagement de la crèche devant débuter en septembre 2001, les "Restos du C?ur" devront effectivement libérer préalablement ces locaux.
Toutefois, la Municipalité parisienne soutient activement les campagnes de cette association. En effet, chaque automne, la convention qui organise la mise à disposition de terrains ou d'immeubles (au bénéfice de cette association) est réexaminée au regard des libérations intervenues pendant l'année et des impératifs opérationnels (démolitions, remises de terrains...).
Ainsi cette année, des surfaces complémentaires ont été mises à la disposition des Restos du C?ur dans l'immeuble communal 107, rue Haxo à Paris (20e) et 400 mètres carrés de nouveaux locaux lui ont été attribués au 3, rue Neuve-de-la-Chardonnière (18e).
La même procédure sera reconduite à l'automne prochain.