Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

41 - 2000, DVLR 25 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l'association "La Clairière" une convention pour la reconduction d'une mission de coordination, d'information et d'orientation sur le quartier Porte Saint-Denis - Porte Saint-Martin (10e) relevant des actions "politique de la ville"

Débat/ Conseil municipal/ Février 2000


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons au projet de délibération DVLR 25 relatif à une convention pour la reconduction d'une mission de coordination, d'information et d'orientation sur le quartier Porte Saint-Denis - Porte Saint-Martin (10e) relevant des actions "politique de la ville".
M. OTTAWAY a la parole.
M. Michel OTTAWAY. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, je voulais saisir l'occasion de l'adoption, sans doute unanime, de ce projet de délibération, comme au Conseil du 10e arrondissement, pour éviter que le travail des équipes locales qui mènent la politique de la ville dans le quartier des portes Saint-Denis et Saint-Martin soit interrompu.
A cette occasion, en votant ce projet de délibération, avec tous mes collègues je pense, je voulais noter, pointer les insuffisances de moyens qui perdurent obstinément à l'occasion de la mise en ?uvre de la politique de développement social urbain sur ces quartiers. Je crois que l'équipe locale, puisque maintenant il s'agit de l'équipe locale, est très peu pourvue en équipement, en personnel, vue l'immensité de sa circonscription de travail et très peu pourvue en équipement, ne serait-ce que les locaux où elle tient à peine, où elle parvient à peine à recevoir les personnes, les délégués des associations qu'elle doit recevoir dans des conditions qui soient à peu près raisonnables. Donc je pense que c'est très bien de faire en sorte qu'il n'y ait pas de solution de continuité dans le financement de cette action, je rappelle qu'on est toujours en recherche de locaux, semble-t-il, on avait trouvé une solution, elle vaut ce qu'elle vaut, c'est mieux que rien, au fond du marché Saint-Martin. Il est urgent que l'équipement local, ou la maîtrise d'oeuvre sociale ou urbaine, qu'importe, que cette équipe ait des moyens qui conviennent vue l'ampleur qui est souvent soulignée par M. BARIANI, l'ampleur des tâches qui lui sont fixées et les moyens ne sont pas du tout en rapport avec l'ampleur des tâches qu'elle doit mener. C'est subventionné. Continuez, c'est bien, mais donnez-lui des locaux du matériel téléphonique, etc.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci. Monsieur BULTÉ, vous avez la parole.
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Très rapidement, Monsieur le Maire, j'ai écouté M. OTTAWAY avec la plus grande attention bien entendu, comme il l'a signalé d'ailleurs, le Conseil du 10e arrondissement s'est prononcé à l'unanimité, comme je souhaite que le Conseil de Paris de ce soir puisse se prononcer à l'unanimité.
M. OTTAWAY a eu raison de souligner les problèmes matériels concernant notamment cette opération. Je le rassure, mon collègue et ami Didier BARIANI m'a fait savoir qu'une solution serait mise prochainement en place pour ces problèmes locaux qui n'ont pas pu se résoudre très rapidement.
Je souhaite bien entendu que cela puisse se faire dans les meilleurs délais. Je vous prie de croire, Monsieur OTTAWAY, d'après ce que m'a indiqué M. BARIANI que dans les semaines qui viennent, vous ne serez pas déçu, les moyens arriveront.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVLR 25.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DVLR 25).