Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

123 - QOC 2000-127 Question de MM. Hervé BENESSIANO, Pierre REMOND et des élus de la majorité municipale du 17e arrondissement à M. le Maire de Paris sur l'aménagement envisagé des terrains de la S.N.C.F. de la rue Cardinet (17e), dans la perspective des Jeux olympiques de 2008

Débat/ Conseil municipal/ Février 2000


M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de MM. Hervé BENESSIANO, Pierre REMOND et des élus de la majorité municipale du 17e arrondissement à M. le Maire de Paris concerne l'aménagement envisagé des terrains de la S.N.C.F. de la rue Cardinet (17e), dans la perspective des Jeux olympiques de 2008.
Elle est ainsi rédigée :
"Dans le cadre de la préparation à la candidature olympique de Paris pour les Jeux de 2008, une réflexion est menée sur les équipements, les transports, l'hébergement, etc.
Concernant le site devant accueillir le futur village olympique, l'hypothèse d'un aménagement intra-muros sur les terrains S.N.C.F. de la rue Cardinet (17e) semble avoir été envisagée parmi d'autres propositions.
Quelle est la position de la Ville de Paris vis-à-vis de cette suggestion ?"
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Dominique CANE, adjoint.
C'est le Groupement d'Intérêt Public (GIP) "Paris Ile-de-France pour la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2008" qui coordonne les études préparant le dossier de Paris. Il bénéficie de l'assistance de l'APUR, pour les études concernant le territoire municipal, ainsi que de l'IAURIF.
Le Maire de Paris a souhaité que Paris accueille certains de nouveaux équipements les plus significatifs à construire en vue de ces jeux olympiques.
A son initiative, une recherche des sites d'implantation possibles dans la Capitale a donc été conduite, en particulier pour le village olympique.
L'importance du programme du village - plus de 300.000 mètres carrés HO de surfaces bâties- nécessitant plus de 30 hectares d'emprises ne permet pas de trouver finalement une localisation dans Paris. Néanmoins, les terrains ferroviaires et d'activité du secteur des Batignolles peuvent répondre à cette définition.
Des premières réflexions ont été engagées sur ces emprises. Leur objectif était de vérifier la capacité des emprises étudiées à accueillir le village olympique défini par les prescriptions du Comité international Olympique. Ces études prévoient, au-delà des Jeux Olympiques, la création d'un nouveau quartier mixte mêlant habitation, et en particulier, logements pour étudiants, équipements et activités dont les bâtiments, quelle que soit leur fonction future, seraient utilisés temporairement pour l'accueil des Jeux.
Le Maire de Paris a marqué son grand intérêt pour une telle implantation.
Il convient également de rappeler que le GIP "Paris 2008" étudie simultanément d'autres sites d'implantation du village olympique, en particulier dans la Plaine Saint-Denis à proximité du Stade de France.
Le choix définitif du site du village olympique sera fait sur la base des différentes études en cours.